TRIBUNE LIBRE

Un prof a-t-il le droit d'être de droite ?

13 Octobre 2014 , Rédigé par Amaury Watremez Publié dans #Société

Un prof a-t-il le droit d'être de droite ?

L'année dernière, j'ai suivi une formation pour réussir le CAPES de documentaliste. Dénoncé par une des participantes de celle-ci, « indic » improvisée et même pas vénale, pour mon blog « Mes Terres Saintes » (1) selon elle fasciste et ma participation pourtant ponctuelle à « Boulevard Voltaire », et surtout à la quatrième « Manif pour tous », j'ai dû subir quatre mois durant, de septembre à décembre 2013, diverses tribulations et vexations administratives, remarques sibyllines me concernant pour finir par l'affirmation d'une des formatrices que les gens -comme moi- qui ne respectent pas les valeurs de la République qui pour elle se réduisaient à « Mariage pour tous », diversité, communautarisme et culte de la personnalité de madame Taubira « on les éjecte ».

Ce qu'elle a fini par malheureusement réussir en Janvier 2014 :

C'était des coups de fil incessants à mon lycée pour vérifier que j'étais bien au travail quand je devais y être, « pas un flicage » comme on eut le culot de me dire « c'était parce que on était inquiètes », comme pour un gosse de douze ans, moi qui en ait quarante-cinq ! Je tenais bon et ne cédais rien car j'avais derrière moi douze ans de remplacements aux quatre coins de l'Académie de Rouen sur tous les postes refusés par les collègues syndiqués et pourtant tellement con-cernés par la justice sociale, remplacements bien sûr payés un salaire qu'une femme de ménage togolaise n'aurait pas voulu.

Mais début Janvier j'ai dû céder...

Néanmoins travailleur handicapé reconnu, souhaitant donc échapper à tout cela en changeant de statut, et en réussissant le concours, je suis resté motivé et j'ai fini par le décrocher en juin 2014. Je ne pensais alors pas encore qu'ils en seraient capables mais allant contre leur propre note de service (la 2014-050 du 10-4-2014 précisément) qui impose qu'un ancien professeur remplaçant, ou contractuel, soit nommé dans sa région d'exercice en tenant compte quant à son salaire de son ancienneté, j'ai été affecté dans l'Académie de Toulouse, sur un poste en Ariège, à 1000 kilomètres de chez moi, de ma vie, de mes proches.

J'ai envoyé diverses demandes de révisions d'affectation, de recours, d'adresses à la Ministre et thuriféraires, je deviens un spécialiste en recommandés avec accusés de réception, sans aucune réponse de qui que ce soit. Ils n'ont que leur dédain et leur mépris en réponse alors que ne respectant même pas leur propre loi. Je suis loin d'être le seul à subir cette situation, cet article est là pour en parler, si besoin pour celles et ceux qui n'osent pas, dont une jeune femme maman toute neuve effondrée face à moi hier après midi.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article