TRIBUNE LIBRE

Il est temps que nos élus se fassent greffer une paire de couilles.

26 Juillet 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Pour la reprise des activités du blog, j'ai décidé de revenir sur les manifestations pro-palestiniennes qui ont mis la France à feu et à sang. Je ne vais pas revenir sur les événements mais sur les décisions prises par le gouvernement.

Il est temps que nos élus se fassent greffer une paire de couilles.

Avant de commencer, voici un petit résumé : une première manifestations de soutien aux Palestiniens est organisée et se termine par de la casse et par l'attaque d'une synagogue au Cocktail Molotov. Le NPA, à l'origine de cette manifestation, dépose une nouvelle demande d'autorisation pour un nouveau rassemblement qui elle va être refusée. Faisant fi de la loi, le NPA appelle les pro-palestiniens à descendre dans les rues malgré l'interdiction. S'en est suivie une véritable guérilla urbaine dans Paris. Nous n'allons pas revenir là-dessus.

Suite à ces véritables émeutes pleines de haine antisémite, une nouvelle demande de manifestation a été déposée. Vous me direz, qui ne tente rien... Mais le plus hallucinant est que, malgré les centaines de milliers d'euros de dégâts occasionnés dans les rassemblements précédents, malgré le fait que le dernier ait eu lieu malgré son interdiction, cette demande a été acceptée.

La décision a été saluée par une très grosse partie de la classe politique (surtout de gauche) sous prétexte que manifester pour exprimer ses opinion est un droit. D'accord, mais dans ce cas, où étaient les droits des participants à la Manif Pour Tous qui se sont littéralement fait insulter de fascistes voir même de nazis par la grande copine arabe de Taubira, Sihem Souid ? Où étaient les droits des manifestants du Jour de Colère lorsque la police leur a tendu un véritable guet-apens ? Où sont les droits des veilleurs qui manifestent immobiles et silencieux mais qui se font quand même rafler par les CRS ?

Voici ce que nous pouvons retenir de cette décision : cassez tout, brûlez tout et le gouvernement pliera à vos quatre volontés... si vous êtes musulman ou pro-musulman suceur de babouches. Pour les tous autres, prenez garde à la Stasi !

Alors que les Français ont droit à la poigne de fer dans un gant de fer, les immigrés et leurs descendants ont droit au gant de velours. Au moindre faux pas, le petit blanc est traqué et puni là où l'Africain et le Maghrébin sera toujours excusé. Et oui, vous comprenez, ce sont déjà des victimes de la société, inutile d'alourdir leur fardeau. Le Français de souche lui, ne connaît ni la souffrance, ni l'injustice : il faut donc lui apprendre !

La France ne peut être gouvernée par une bande d'eunuques qui plient à la moindre revendication de communautés ou autres associations et lobbies bien-pensants ! Un gouvernement doit en avoir dans le pantalon, les décisions lui reviennent et c'est à lui d’avoir le dernier mot ! Les élus se doivent d'être fermes ! "Non" ne veut pas dire "oui" et si la manière douce n'est pas comprise, la manière forte doit être employée pour faire rentrer tout le monde dans le rang ! La clique à Hollande fait penser au petit dur de la cour de récréation qui martyrise les faibles mais qui se met à pleurer dès qu'un autre enfant se rebelle et lui colle une gifle.

Nous avons affaire à un gouvernement de mous, c'en est juste pitoyable... Mais le plus affligeant est que, dans le monde de la politique Française, la personne qui a le plus de couilles est une femme...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article