TRIBUNE LIBRE

Le grand chapiteau socialiste - Partie 2.

11 Novembre 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Hier, nous avons assisté au début du pitoyable spectacle (1) qui nous est offert par le Parti Socialiste. Après ce petit entracte, il est temps de voir la suite.

Le grand chapiteau socialiste - Partie 2.

Au tour du ministre de la Défense, qui semble avoir honte de la formation politique à laquelle il appartient. En effet, Jean-Yves Le Drian, candidat en Bretagne au régionales de décembre a complètement effacé toute trace du Parti Socialiste de son kit de campagne. Aucune trace de rose, que ce soit couleur ou fleur, sur le site internet ou sur les affiches de campagne. N'assumerait-il plus ses couleurs politiques alors que la majorité gouvernementale est au plus bas dans l'opinion ?

Poursuivons avec Christiane Taubira qui est la cible d'une plainte pour "prise illégale d'intérêt" déposée par l'ex-conseiller de Nicolas Sarkozy. A l'origine de l'affaire, la plainte lancée en 2010 par l'association Anticor (association créée pour, elle est bien bonne, porter et transmettre la conviction que l’honnêteté en politique est un objectif démocratiquement raisonnable) contre Patrick Buisson qui accuse ce dernier d'avoir réalisé, pour le compte de l'ancien président, pour près de 1,4 million d'euros de sondages d'opinion sans respecter les règles de l'appel d'offres. Aujourd'hui, des documents versés au dossier d'instruction apportent un éclairage sur les relations entre la chancellerie et l'association. Il s'agit de courriels dans lesquels on peut lire que la présence de Christiane Taubira au conseil d’administration d’Anticor préoccupe les dirigeants de l’association. Le gouvernement aurait-il utilisé la garde des Sceaux pour faire du tort à l'ex-gouvernement ? La justice le dira...

Et enfin, voici venue l'heure du dernier numéro, "the main event" comme disent les Américains, dans lequel Najat Vallaud Belkacem veut "donner envie de mixité sociale" ! Invitée de France Info ce mardi, la ministre de l’Éducation nationale a donné les grandes lignes de sa réforme, qui sera testée dans 17 départements, pour améliorer la mixité sociale dans les collèges. Pour ceux qui ne parlent pas couramment la Novlangue, cela signifie que le gouvernement cherche à envoyer nos chères têtes blondes dans des établissements où elles seront ethniquement minoritaires, dans le but de les tirer encore un peu plus vers le bas, afin de les mettre au même niveau que le futur électorat socialiste. En gros, donner l'envie à des parents blancs (oui je sais, c'est devenu un gros mot, mais tant pis) de mettre leurs enfants dans des écoles ghettos où ils pourront en même temps servir de distraction à la racaille. Réformer la carte scolaire, dès la rentrée 2016, pour "encourager" les Français à plus de vivre-ensemble dont ils ne veulent pas.

Chers amis, c'est la fin de notre triste spectacle. La prochaine représentation aura lieu très prochainement. Même si nous n'avons pas encore de date, nous pouvons compter sur le Parti Socialiste pour vite nous créer de nouveaux numéros exclusifs. A bientôt !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article