TRIBUNE LIBRE

Quand la bêtise le dispute au vide sidéral.

23 Janvier 2016 , Rédigé par Oreliane Publié dans #Oreliane

Quand la bêtise le dispute au vide sidéral.
Quatre-vingt-quatre, comme un leitmotiv numéral
Qui fait sitôt penser au roman de Orwell
Où la bêtise le dispute au vide sidéral,
La censure sous-jacente s'y faisant la part belle.
Dans un monde où prévaut l'inversion des valeurs
Une victime doit dédommager ses voleurs (1),
Pour entre autres "préjudices moral et matériel",
"Perte de chance à caractère professionnel".
Nonobstant une hypothétique reconversion,
Le magistrat valide malfrat comme profession...
C'est la mère de l'assaillant du commissariat (2)
De la Goutte d'Or qui porte plainte contre l'état,
Son fils était adepte des dogmes de la charia,
Amour, paix, tolérance, on voit le résultat, 
Il n'en reste pas moins que sans honte ni vergogne
On tend à glorifier ce genre de charogne.
Plus fort, un malfaiteur jusqu'alors en cavale
Dont l'amour pour les grenades est immodéré,
Détenteur du record "plus jeune incarcéré",
Tué par un policier "dans le dos" d'une balle
Suscite des réactions pour le moins sybillines.. 
Un soutien "Urgence, notre police assassine". (3)
Résumons donc, la soeur du braqueur abattu,
Malgré son lourd passé, le pare de vertus
Et c'est le policier en légitime défense
Qui passe au tribunal... Elle est pas belle la France ?
Partant de ce principe, du même postulat,
On attaque le FN pour discrimination
C'est "la maison des potes" obscure fédération (4)
Qui se targue de mettre à l'affront le holà :
Des logements sociaux réservés aux Français !
Là, c'est la cour martiale au delà du procès.
Menfin, tous ces migrants qui arrivent par milliers
Faut bien leur démontrer qu'on est hospitalier.
A croire que préférence nationale dans la bouche
De ce Samuel Thomas équivaut à "de souche".
Pour cet anti-raciste, raciste qui s'ignore,
"Français" ne sont des détenteurs de CNI
Lui, suppute et suppose, plutôt, il subodore
Que les non-blancs sont exclus de cette vilenie.
Dans la même veine, des têtes pensantes ont décrété
Que les viols de Cologne et autres joyeusetés
Ont été provoqués par les petites tenues
Et  surtout le parfum des femmes à moitié nues... (5)
Elles recommandent également de bannir l'alcool (6)
Si elles veulent éviter d'autres agressions de masse.
On croit rêver quand on entend ces bêtises crasses
D'une assimilation inversée qu'on bricole.
Plus insidieux, pour ne pas dire plus orwellien,
Des députés ont déposé des amendements;
L'un veut supprimer le référencement des liens (7)
Les hébergeurs sont responsables pénalement
Sauf accord d'ayants droit. Ubu serait ravi
De ces dispositions prises par ses nervis.
L'autre vise à interdire les plateformes en ligne (8)
Qui seraient sans représentant, mesure insigne...
Où l'on comprend la finalité juridique
Il faut un responsable auquel la loi s'applique.
On apprend qu'un troisième a été retiré
Sur la diffusion de fausses informations, (9)
135000 euros, l'amende vaut spoliation
Ils ne savent plus que faire pour nous prendre dans leurs rêts.
Georges écrivait"la liberté, c'est l'esclavage"
Jolies démonstrations de son fameux adage
Et pour finir la référence à son ouvrage
Quatre-vingt-quatre, c'est la conclusion d'un chiffrage
Celui des agressions contre les forces de l'ordre
Par jour, et ces fait-là ne pourront pas se tordre.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article