TRIBUNE LIBRE

Rien n'a évolué... à part le nombre de victimes !

17 Juillet 2016 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Islamisation

Le soir du 14 juillet, l'islam a de nouveau fait de nombreuses victimes sur notre territoire. Plusieurs mois après le Bataclan, rien n'a changé...

Rien n'a évolué... à part le nombre de victimes !

Résumé des faits : le soir du 14 juillet, lors du feu d'artifice de Nice, l'islamiste Mohamed Lahouaiej Bouhlel fonce dans la foule présente sur la promenade des Anglais à bord d'un camion, faisant 84 morts et autant de blessés. Et comme à chaque fois qu'un musulman est impliqué dans un massacre, le système se met en branle.

Dès le lendemain, Manuel Valls déclarait que la seule réponse à apporter à cet attentat était de, je cite, "rester unis". Quant à Anne Hidalgo, la maire de Paris, elle appelait "à l'unité et au vivre-ensemble de la population". Bref, vous l'aurez compris, surtout pas d'amalgame et que la vie continue au pays merveilleux du vivre-ensemble, même si celui-là tue régulièrement depuis un peu plus d'un an. Et là, BFM WC se met aussi au boulot, il faut trouver le fameux voisin qui ne dira que du bien de celui qui a fait des dizaines de victimes et cela sera rapidement chose faite... En effet, l'homme "buvait et n'avait pas fait le ramadan entièrement", il s'agissait donc d'un mauvais musulman alors surtout pas d'amalgame ! Et puis il était déprimé par son divorce donc ce n'était pas de sa faute... Toujours la même culture de l'excuse même après un bilan qui compte plusieurs dizaines de morts. Twitter s'affole également, les humanistes crient que "ce ne sont pas des musulmans, ce sont des terroristes". Que l'on m'explique alors : pourquoi ces terroristes se font enterrer dans des carrés musulmans ? Question jusqu'à aujourd'hui sans réponse...

Mais ce n'est malheureusement pas tout car, dès qu'il faut protéger l'électorat socialiste, d'autres passent à l'attaque contre... l'extrême droite. Toujours cet épouvantail qui ne fait pourtant aucune victime contrairement à l'islam, mais que voulez-vous, selon Manuel Valls, "le vrai danger c'est le populisme". Edwy Plenel nous explique aussi toute sa "crainte d'une réplique de l'extrême droite" en diffusant un article du journal Libération. Mais ce n'est pas tout ! Le CCIF appelle également à "surveiller les identitaires Français pour protéger les musulmans". Vous l'aurez compris : peu importe le nombre de morts dont ils sont responsables, les musulmans seront toujours les premières victimes. D'ailleurs, si vous affirmez le contraire, sachez que vous n'êtes qu'un facho haineux et raciste...

Puis vient l'heure de transformer les cadavres encore chauds en gain de points dans les sondages. Ainsi notre monsieur commémorations, François Hollande, s'est vite rendu sur place car, au cas où vous ne le sauriez pas, "être président, c'est être confronté à la mort". Mais attention, à un an de la présidentielle de 2017, il ne faudrait surtout pas braquer un certain électorat, donc pour tout discours nous aurons eu droit à un appel "à la cohésion et à l'unité". Bernard cazeneuve qui, malgré son bilan catastrophique en tant que ministre de l'intérieur, n'a toujours pas trouvé l'once de dignité qui le ferait démissionner, était également du voyage pour, je cite : "lancer un appel à rejoindre cette réserve opérationnelle pour tous les français patriotes qui le souhaitent" afin de "renforcer la présence des forces de sécurité sur l'ensemble du territoire". Vous remarquerez que depuis trois jours, les patriotes ne sont donc plus d'immondes fascistes. Le ministère de l'Intérieur a besoin de renforts ! Mais savez-vous où étaient mobilisées les forces de police le lendemain de l'attentat ?

Rien n'a évolué... à part le nombre de victimes !
Rien n'a évolué... à part le nombre de victimes !Rien n'a évolué... à part le nombre de victimes !

Le gouvernement s'attend donc à ce que les patriotes s'engagent en temps que réservistes pour aller protéger nos bourreaux ? Protéger mes compatriotes Français, volontiers, mais aller faire le pied de grue devant une mosquée pour être sûr que personne n'y dépose une tête de cochon, et bien ça sera sans moi ! Mais ce n'est pas la seule tâche assignée à nos forces de l'ordre car, il ne faut pas l'oublier, en Socialie la chasse aux fachos est ouverte toute l'année. Ainsi, un Niçois qui a osé crier "la France au Français" s'est vu offrir un petit séjour en garde à vue.

Bref, vous l'aurez compris : absolument rien ne risque de changer, d'ailleurs Manuel Valls vous prévient : "c'est difficile à dire, mais d'autres vies seront fauchées". Au prochain attentat, vous ne pourrez donc pas dire que vous n'étiez pas au courant...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article