TRIBUNE LIBRE

Nounouille chez les sans-dents.

3 Novembre 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Alors que le royaume de Socialie sombrait jour après jour, le souverain Nounouille s'ennuyait dans son palais.

Nounouille chez les sans-dents.

Un matin d'octobre, le Seigneur décida donc d'aller à la rencontre des manants de Vandoeuvre-lès-Nancy, un hameau situé dans un coin reculé du royaume où il ne met quasiment jamais les pieds. Mais hors de question de rencontrer n'importe quel vilain ! Nounouille envoie donc son courtisan, Gagas, à la recherche d'un roturier ou d'une roturière faisant partie des 18% de partisans qu'il lui restait. Avec un petit peu de chance, cette aventure ferait grimper sa cote à travers le royaume ! C'est ainsi que le serviteur zélé trouva Lucette Brochet et lui demanda si elle accepterait de prendre un café avec son roi.

Lucette, infirmière en retraite, accepta donc volontiers de rencontrer le seigneur Nounouille. Malheureusement, sa demeure n'étant pas au goût de Gagas, ce dernier contacta le Maire de la bourgade afin de le sommer de faire quelque chose ! Bloblot le maire envoya donc des vilains chargés de faire le ménage et d'autres chargés d'apporter du mobilier. Lors de la visite du souverain, un autre vilain sera chargé de préparer le café, celui de Lucette n'étant pas digne de caresser le palais du Souverain. Et si cette dernière n'était qu'une fausse sympathisante, elle serait capable de l'empoisonner !

La chaumière de la miséreuse étant désormais plus digne d'accueillir son monarque, Gagas se mit à table avec Lucette afin de l'avertir : le Seigneur Nounouille n'aime pas parler de certaines choses, comme les étrangers qui viennent se réfugier dans son royaume ou encore les sans-dents qui n'ont pas la chance d'avoir un toit au-dessus de leur tête. Elle ne devra donc parler uniquement que des conditions de vie de ses semblables. Ce que la brave dame accepta.

Heureux du succès de sa mission, Gagas rentra à Paris, capitale de la Socialie, afin de faire part de la bonne nouvelle à son roi. Nounouille, fort excité à l'idée de sortir de son quotidien luxueux afin de rencontrer le petit peuple, réunit sa cour et se mit en route vers la Lorraine.Comme prévu, la gentille Lucette accueillit Sa Majesté et fit tout ce que le courtisan Gagas lui avait demandé de faire.

Au bout d'un quart d'heure, Nounouille, lassé de la compagnie de son hôte, décida de se retirer et de rentrer chez lui. Lucette était heureuse d'avoir rencontré son souverain, mais elle était également déçue de ne pas avoir pu aborder les sujets qui lui tenaient à cœur. Elle resta sur le pas de sa porte afin de profiter de l'air frais de saison en repensant à cette incroyable rencontre. C'est alors que Béhefem, le barde du village, vint à sa rencontre. Lucette lui narra toute l'histoire et le ménestrel s'empressa d'aller la colporter à travers tout le royaume.

L'histoire de "Nounouille chez les sans-dents" fit grand bruit à travers toute la monarchie de Socialie. Gagas, embarrassé, n'eut d'autre choix que de tout nier en bloc face à une populace fustigeant cette indigne manipulation. Mais c'était trop tard, le conte de Béhefem avait fait le tour de Socialie, propagé par d'autres bardes, et trouvé moultes oreilles attentives. Le roi Nounouille, vexé de n'avoir tiré aucun bénéfice de cette aventure, jura alors qu'on ne l'y reprendrait plus.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article