TRIBUNE LIBRE

Mascarade nationale.

27 Novembre 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Société

Aujourd'hui, un hommage national aux victimes des attentats du 13 novembre, décrété par les socialistes, a lieu sur notre territoire.

Mascarade nationale.

Les socialistes ont demandé aux Français de montrer leur compassion en attachant un drapeau Français à leur fenêtre. Pour ma part, j'ai décidé de rendre hommage aux victimes en affichant le drapeau tricolore ici-même, car l'attacher à ma fenêtre serait montrer une sorte de soutien au régime de François Hollande, et ça, je m'y refuse catégoriquement !

Pourquoi je refuse cette mascarade ? D'une part, parce que ceux qui nous demandent de pavoiser aujourd'hui n'ont aucun respect pour notre drapeau. Il y a 5 ans, ceux qui nous demandent aujourd'hui d'afficher nos couleurs, n'hésitaient pas à féliciter et à soutenir le gagnant du "marathon de la photo" organisé par la Fnac. Pour rappel, "l'artiste" avait proposé la photo d'un homme qui s'essuyait allègrement le postérieur avec notre symbole national. D'autre part, parce que ces mêmes socialistes nous demandent d'afficher notre patriotisme alors qu'ils le définissent comme "rance et moisi" le reste de l'année. Enfin, parce que le laxisme socialiste a une grosse part de responsabilité dans la soirée d'horreur dont a été victime Paris il y a deux semaines. Depuis le décret de l'état d'urgence, 1 616 perquisitions ont eu lieu. N'essayez pas de me convaincre que l’État n'avait pas ces cibles dans le collimateur depuis plusieurs mois.

Et je ne suis pas seul à dénoncer le laxisme socialiste. En effet, la sœur de François-Xavier Prévost, tué au Bataclan, explique dans un long message sur Facebook que depuis la tuerie de Charlie Hebdo, en janvier, "rien n’a été fait" et, que dix mois plus tard, "les mêmes hommes sont en mesure de recommencer". La jeune femme fustige le gouvernement, en dénonçant, notamment, le fait qu’en France, "il est possible d’être en lien avec un réseau terroriste, de voyager en Syrie, et de revenir, librement", que "des personnes fichées 'S' circulent librement" ou encore qu’il ait fallu attendre le 13 novembre pour "se poser la question de la dissolution de mosquées recensées comme étant radicales". La famille de François-Xavier Prévost refuse donc également de participer à cette mascarade.

Car oui, il s'agit bien d'une mascarade. Les socialistes savent que la cote de popularité de leur président est en légère hausse depuis les attentats (1). François Hollande avait décrété trois jours de deuil national et avait appelé les Français à pratiquer une minute de silence en mémoire des victimes le lundi 16 novembre à midi. N'est-ce pas là un hommage national ? Pourquoi en demander un nouveau si ce n'est pour surfer sur les attentats en espérant grappiller quelques points dans les sondages ? Pitoyable récupération politique... Voici pourquoi ma fenêtre restera vierge de tout drapeau aujourd'hui.

Malgré tout, j'ai quand même décidé de rendre hommage aux victimes des attentats du 13 novembre, car ce sont des Français innocents qui sont tombés sous les balles des islamistes et parce que leurs familles méritent tout notre soutien dans cette rude épreuve. Le drapeau français de cet article est donc pour eux.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article