TRIBUNE LIBRE

Un véritable festivalls de démocratie !

29 Octobre 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Ces derniers jours, Manuel Valls nous offre un véritable festival et nous montre le véritable visage du monstre génétiquement modifié durant 41 ans qu'est la république Française.

Un véritable festivalls de démocratie !

Vous l'aurez sans doute remarqué, nous sommes à deux jours du mois de novembre, ce qui veut dire que décembre approche à grands pas et avec ce mois hivernal, les élections régionales de 2015. Les sondages commencent à paraitre et donnent Marine Le Pen et sa nièce Marion respectivement gagnantes dans le Nord Pas-de-Calais Picardie et en région PACA. Et il n'en faut pas plus pour agiter le système entier ! Les grands démocrates autoproclamés l'assurent, "le FN ne passera pas" !

Souvenez-vous en début d'année pour les élections départementales, Manuel Valls revendiquait "la stigmatisation du Front National", ce qui avait valu à une dame âgée de 83 ans d'être agressée par un couple d'une vingtaine d'années (1) pendant qu'elle collait des affiches électorales. Et comme en France, "politique" et "médiatique" sont les deux frères siamois infernaux de la république, il fallait bien que les journaux, ou plutôt les torchons de gauche, y participent. C'est "Libération" qui nous a gratifié du plus beau morceau de propagande (2) de ce début d'année, allant jusqu'à annoncer une guerre si le Front National venait à être élu...

Bref, vous l'aurez compris : tout ce cirque va recommencer ! Et Manuel Valls en a donné le coup d'envoi alors qu'il était l'invité du Bondy Blog où il a déclaré qu'il était "hors de question de laisser le Front national gagner une région". Oui il commence fort ! Il envisage tous les cas de figure, fusionner les listes, sans l'aval de ses petits camarades d'EELV et du Front de Gauche, le retrait de la liste PS... Tout y passe. Le premier ministre a même promis de "s'engager dans la campagne", c'est dire comme il doit être occupé à Matignon pour n'avoir que ça à faire ! Et devinez qui va encore passer à la caisse pour payer ses déplacements ?

Mais il n'y a pas que les élections à venir qui intéressent notre Catalan national, il y a aussi les promesses électorales de son patron François Hollande. Ainsi, lors du "comité interministériel à l'égalité et à la citoyenneté", le droit de vote des étrangers a été remis sur la table. Lors de cette réunion, Manuel Valls a écarté mardi l’idée d’organiser un référendum car figurez-vous qu'il est lucide et qu'il connait d'avance le résultat qui serait selon lui "un vote massivement contre". Le peuple est contre mais ce n'est certainement pas ça qui arrêtera ce grand démocrate de gauche. En effet, le premier ministre préfère "se concentrer sur l’essentiel et notamment sur les naturalisations". Quand le vote des Français n'est plus à leur goût, les socialistes se créent donc de nouveaux électeurs. Je comprend mieux l'utilité du document de la préfecture des Hauts-de-Seine (3) que nous avons publié la semaine dernière.

Soit le pouvoir est monté à la tête de Manuel Valls, soit sa tremblote chronique lui a fait vibrer le cerveau un peu trop, mais il a oublié, comme ses petits camarades et son patron, que l'avis des socialistes n'intéresse plus qu'eux-mêmes et qu'un signal fort va leur être envoyé en décembre prochain pour leur remettre les idées en place !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article