TRIBUNE LIBRE

Les roses protègent la racaille rouge.

9 Octobre 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Société

Le dimanche 4 octobre à Paris avait lieu une manifestation pro-migrants à Paris. Lors de cet événement, un journaliste indépendant présent dans le cortège s'est fait agresser à coups de chaine par des "antifas" sous les yeux de CRS stoïques.

Les roses protègent la racaille rouge.

Tout a été filmé par Mohamed, le fondateur d' "Independenza Web Tv" qui était sur place pour faire un reportage sur la manifestation pro-migrants parisienne. Les premières minutes de la vidéo nous montrent un cortège de gauchistes bienpensants mélangés à des clandestins qui défilent en faisant la fête et en scandant des slogans. Jusqu'ici, tout va bien... Arrivent ensuite des "antifas" qui se mettent à agresser le journaliste sous prétexte qu'ils pensent que ce dernier serait Soralien. La police de la pensée gauchiste s'abat ensuite sur le reporter à grands coups de chaines. Vous voyez ici la gauche tolérante en action :

Même si personnellement je vomis l'islamo-collabo antisémite Alain Soral, je n'irai pas pour autant fracasser la tête de l'un de ses partisans, avéré ou non, à grand coups de manche à pioche. Mais dans cette vidéo, le problème est ailleurs. Les "antifas" pensent que le journaliste serait Soralien, ils n'en sont même pas sûrs ! Mais ce n'est pas grave, dans le doute, ils cognent quand même avec une arme devant des CRS qui n'ont pas l'air décidés d'intervenir malgré les nombreuses demandes de la victime.

J'en vois déjà débarquer en hurlant sur la police qui était plus prompte à gazer hommes, femmes et enfants lors des Manif' Pour Tous. Mais ce ne sont pas les CRS qui sont responsables, ils ne font que suivre les ordres. Et d'où viennent ces ordres à votre avis ? De la préfecture. Et d'où celle-ci tient-elle les siens ? Du ministère. Et qu'est-ce qu'il y a dans nos ministères depuis trois ans ? Du gauchiste ! Donc si les CRS ne sont pas intervenus, c'est qu'ils en avaient reçu l'ordre des socialistes. Ce n'est pas plus compliqué !

A la fin de la vidéo, on peut entendre un témoin nous annoncer que c'était "la manif' de plusieurs groupes de gauche essentiellement, avec le NPA et d'autres". Oui le NPA : le Nouveau Parti Anticapitaliste d'Olivier Besancenot, toujours là quand il y a de la merde à remuer ! Souvenez-vous des manifestations pro-Palestine de l'année dernière (1) (2) où la capitale avait été saccagée par des hordes de gauchistes limités accompagnés de descendants d'immigrés "issus de la diversité", et bien c'était déjà le NPA qui était à l'origine de ces rassemblements.

Vous souvenez-vous des jours qui ont suivi la mort du jeune Clément Méric ? Des groupes d'extrême droite, "l'Œuvre Française" et les "Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires", avaient été dissous sur ordre du gouvernement socialiste alors qu'il n'avait strictement rien à leur reprocher, si ce n'est leur bord politique. Mais pour les rouges du NPA, rien ! Il serait pourtant facile d'en condamner les membres dirigeants, étant donnés que ces derniers ont dû fournir leur nom à la préfecture lors de la création du parti. Et puis Besancenot a une tête bien connue non ?

La gauche caviar se sert de ses chiens rouges pour faire passer ses idées de force lorsque celles-ci ne passent pas de la manière douce. Vous ne voulez pas de clandestins sur notre sol ? Les "antifas" vous donneront l'envie d'en avoir à coups de batte de baseball. Pourquoi les socialistes se priveraient-ils donc d'une telle milice dévouée ? Par contre, il ne faudra pas venir pleurer lorsqu'un de ces gauchistes restera sur le carreau après avoir cherché la merde au mauvais type...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article