TRIBUNE LIBRE

Ethnique la France !

31 Octobre 2015 , Rédigé par Oreliane Publié dans #Oreliane

Ethnique la France !
Selon que vous serez puissant ou misérable,
Les jugements de cour vous rendront noir ou blanc*,
Selon que vous serez noir ou blanc justiciable,
La cour rendra sur cet item, son jugement.
C'est ainsi que le mot "race" suscite polémique
Suivant qui le prononce, foin de la sémantique,
Du débat dans la tradition démocratique,
En guise de discussions, hurlements hystériques.
Enfin, c'est surtout lorsqu'il est suivi de "blanche",
Autrement, on ne peut dire que l'ire il déclenche,
La race noire de Schoelcher ne provoque colère franche,
Ni celle créole de Taubira, effet de manches ?
C'est "amusant" cette indignation sélective,
Relayée par la merdiacratie si active,
Peu importe que dans la mémoire collective,
Ce mot n'ait pas une connotation négative.
A l'époque, ce n'était pas faire une distinction,
Encore moins d'une suprématie, poser question,
Nous étions différents, et points de suspension,
Nous construisions, ensemble et fiers, notre nation.
Puis est venu le temps de sos-racisme
Qui a combattu pour le différentialisme,
Prônant, pour les minorités, droit au spécisme,
Que règne enfin le temps de l'égalitarisme.
L'idée certes était louable bien que manichéenne,
La France étant, par essence, et blanche et chrétienne.
Il suffisait lors d'imposer la même antienne :
Noirs, arabes sont les boucs émissaires de notre haine,
D'ailleurs nous avons inventé l'esclavagisme,
La colonisation fut le pire des sadismes,
Nous sommes, nous blancs, coresponsables du nazisme
Et c'est ainsi qu'est né cet ethnomasochisme...
Depuis plus de 30 ans que dure l'acharnement
A nous faire battre notre coulpe insidieusement,
Il faut croire que malgré cet endoctrinement,
Nombre sont vaccinés contre ce redressement.
Aussi n'est-il pas rare au détour de vos oeuvres,
De flairer, et de loin, vos diaboliques manoeuvres,
Bien que vous en fassiez parfois de vrais chefs d'oeuvre
Sans, pour les dénoncer, un feu Daniel Lefeuvre.
Il faut avouer qu'à force de tirer sur la corde,
Et de faire de rien des sujets de discorde,
Ou traîner en justice avis qui ne concordent, 
Ca discrédite les combattants qui passent pour hordes.
Non que l'on juge légitimes ou pas vos sanctions
On peut se demander si avant vos actions
Vous avez réfléchi, vous êtes posés questions
Sur quelles seraient les éventuelles réactions.
Faut croire que non, une de vos dernières inventions
Etant de crier à la stigmatisation 
De la Poule noire du Berry, son appellation (1)
N'étant conforme à votre "négrogenisation".
Si le ridicule tuait, il y a belle lurette
Que vous cesseriez de nous imposer sornettes,
Billevesées, calembredaines, entourloupettes,
Afin de justifier subventions malhonnêtes (2).
Le pire étant que vous avez fait des émules
En Suède surtout où, à défaut de testicules 
Des hominidés blancs, castrés, sous la férule
Des féministes, Ikea construit des modules
Pour les migrants, va bien falloir les accueillir,
Faire des pansements pour, à leur peau assortir.(3)
On n'ira jamais assez loin dans le délire,
Et eux, ils n'ont même pas l'excuse de notre Empire.
Quant à nos niktamères qui niquent allègrement (4)(5)
Notre race, je doute que l'objet de mes tourments
Fasse partie de ceux que vise le gouvernement,
Noire ou blanche, ce n'est qu'une question de sentiment.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article