TRIBUNE LIBRE

Le contrôle gauchiste de la parole.

30 Septembre 2015 , Rédigé par Oreliane Publié dans #Oreliane

Le contrôle gauchiste de la parole.

La gauche totalitaire a montré son visage,

Pour ceux qui en doutaient, de funestes présages

Assombrissent l'horizon. Il faudra du courage

Et de l'abnégation pour affronter leur rage.

La gauche qui se réclame de la démocratie

Et surtout des valeurs dites républicaines,

Au nom du vivre-ensemble, de l'anti autarcie,

Pond des discours qui puent la trouille et suintent la haine.

La gauche et son aura, ô combien humaniste,

Qui nous explique comment être ethnomasochiste,

Le métissage étant un outil subversif

Qui fait préfèrer l'Autre aux Nôtres moins attractifs.

La gauche et sa justice instrumentalisée

Par l'indépendantiste "autonome" Taubira

Par des juges rouges, qui le mur des Cons ont approuvé,

Ou quand l'extrémisme n'est pas là où on le croit.

Les condamnations tombent et les têtes vont suivre

Quiconque ne se revendique pas de cette vouivre,

Dragon tentaculaire aux ailes majestueuses,

Se verra lors flanqué de pensées délictueuses.

La liste est longue en cette seule dernière semaine

Julien Sanchez condamné pour injures publiques,

Renvoyée en correctionnelle Marine le Pen,

Philippot sous le coup d'une peine "Qatarsistique",

Ménard sous la menace d'une révocation

Impulsée par des "gachettes" de la pétition,

Zemmour relaxé certes, mais appel du Parquet

Et là, ce ne sont que ceux du mauvais côté.

Vlatipa qu'ils s'en prennent aussi à leur confrère,

Dame Biraben officiant dans la gauchosphère

A fait les frais de leurs fameuses éructations

Pour avoir proféré (voir la définition)

Des propos qui soulèvent le coeur, selon leurs dires,

Autrement dit, qui donneraient envie de vomir.

Tudieu ! Quels sont ces mots qui font tant réagir

Et s'agiter la bobosphère et tous ses sbires ?

C'est  "Le FN tient un discours de vérité",

C'est à dire sans fioritures ni langue de bois,

Serait-ce ce qui affole les media aux abois ?

Dire qu'ils ne cessent de vanter leur pluralité...

C'est réjouissant de voir cette manière d'accuser,

D'autant plus que la dame ne va pas s'excuser,

Au contraire, les enjoindre à se détendre un peu,

Histoire de remettre de l'huile sur le feu ?

Faute de grive, devoir se contenter de merle,

La bienpensance va se rabattre sur une perle

Tout droit sortie de la bouche d'une Républicaine :

"La France est de race blanche, de religion chrétienne".

Le pavé dans la mare jeté par Morano

Vient donc d'éclabousser tous les collabobos,

S'offusquant, s'étranglant, s'indignant, s'insurgeant,

Evoquant les heures les plus sombres à l'encan.

Leur humanisme a, semble-t-il, du plomb dans l'aile

L'antiracisme s'en étant taillé la part belle.

C'est qu'on ne plaisante avec cette notion,

Evoquer une race c'est faire le jeu du Front,

Enfin seulement lorsqu'il s'agit de caucasienne.

Les autres, qu'elles soient asiatiques, africaines

Ne suscitent que peu ou pas de réactions.

Mais alors ce serait un réflexe pavlovien

Qui ferait aboyer la meute de ces chiens

De garde du système, et toutes ses factions ?

Ces journaleux, ces pisse-copies, ces scribouillards

Conditionnés à leur "Rosebud" de vils clébards,

Pas de Citizen Cane, Oeuvre du septième art,

Celui de Columbo pour la petite histoire.

La gauche totalitaire a montré son visage

Tout propos dissonant est nommé dérapage,

Plus besoin d'arguments, point Godwin, psychiatrie

Suffisent à réduire à néant les proscrits.

Disqualifiés, ostracisés, mis au rebut,

Surtout s'ils portent en bandoulière leurs attributs.

Morano, Biraben, pas de la même famille,

Ont pourtant, en commun, un beau port de coquilles

Sans Q, cela s'entend, n'en déplaise aux femens,

L'une pour avoir osé "La France est de race blanche"

L'autre avouant que "Le FN a des paroles franches"

Vérité et réalité coulent dans leurs veines.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

caroline 09/12/2015 06:19

Superbe ! Allier le beau, le drôle et le cinglant, Oréliane est bourrée de talent !

Jean Némarre 09/12/2015 13:22

Bonjour Caroline.

Je suis tout à fait d'accord avec vous =)

Un "hourra" pour notre poétesse de talent !