TRIBUNE LIBRE

La preuve que Cazeneuve protège les racailles.

5 Août 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Depuis quelques temps, une rumeur circulant sur internet expliquait que la police avait ordre de ne plus intervenir dans certains quartiers pour arrêter les racailles motorisées en infraction. Ceci n'est désormais plus une rumeur...

La preuve que Cazeneuve protège les racailles.

C'est le site "France bleu" qui a vendu la mèche dans son article traitant des rodéos de deux-roues dans les quartiers sensibles. "La police ne peut pas faire grand chose" nous dit-on. Pourquoi ? Parce que les policiers en ont reçu l'ordre du ministère de l'Intérieur. J'en vois déjà certains arriver les poings en l'air et la bave aux lèvres pour m'expliquer qu'il s'agit de "propagande d'extrême droite". Malheureusement pour ceux-là, cette révélation ne vient ni de Marine Le Pen, ni d'un quelconque journal ou blog de notre camp.

L'homme qui a confessé ce secret honteux n'est autre que l'élu républicain (ex UMP), maire de Mantes-la-Jolie, Michel Vialay. L'information a été confirmée par la préfecture des Hauts-de-Seine qui corrobore le fait que la consigne a bien été donnée et "qu’il n’est pas question que des policiers pourchassent des deux-roues". Voici ce que dit exactement cette note :

Nous appelons nos policiers à ne pas créer des incidents dont le trouble pourrait être supérieur au trouble initial.

Comprenez par là "surtout ne les arrêtez pas car si une racaille tombe, les cités vont nous jouer un remake de Villiers-le-bel". Voilà où nous en sommes : le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve, par peur des émeutes, recule devant les racailles et les laisse pourrir la vie des habitants jusque tard dans la nuit. Le chef de la police donne ordre aux policiers de ne pas faire respecter la loi !

Mais un doute me vient à l'esprit : cette note de service concerne-t-elle uniquement les infractions à la sécurité routière, ou est-elle valable pour tout ? Comme vous le savez, à chaque fois que la police intervient dans une zone de non droit, cela se finit en échauffourées et les policiers sont pris à partie. Est-ce considéré comme un "trouble qui pourrait être supérieur au trouble initial" ? Lorsque que la police contrôle une musulmane qui viole la loi du 11 octobre 2010 et que se crée alors un attroupement de mahométans en colères qui finissent par lancer des cocktails Molotov sur les commissariats, est-ce là aussi considéré comme un "trouble qui pourrait être supérieur au trouble initial" ? Il suffirait donc d'une émeute à chaque intervention de la police pour que la loi ne soit plus appliquée ? Bravo les socialistes !

Bernard Cazeneuve n'a plus aucun contrôle sur rien : ni sur les racailles, ni sur les terroristes, et encore moins sur les clandestins. La vérité est que cet homme est un incompétent, incapable de faire respecter l'ordre et d'assurer la sécurité des Français, juste bon à faire des grandes phrases et toucher son salaire indécent au vu du travail qu'il fournit ! Il est plus que temps que ce médiocre personnage démissionne et laisse sa place à quelqu'un de plus compétent... du moins, si ça existe chez les socialistes !

Merci à @En_Rebellion qui a attiré mon attention sur l'article de "France bleu".

Partager cet article

Repost 1
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article