TRIBUNE LIBRE

Totalitarisme électoral.

16 Avril 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Pour certains Français le vote est un droit, pour d'autres il s'agit d'un devoir, mais pour les socialistes il devrait être obligatoire.

Totalitarisme électoral.

Voici donc la dernière lubie socialiste : rendre le vote obligatoire. C'est du moins ce que propose le président de l'Assemblée nationale Claude Bartolone qui estime que "la citoyenneté est un droit mais aussi un devoir". Un devoir donc... Comme celui des 577 députés de l'Assemblée élus pour voter des lois mais qui sont plus souvent à la maison ? Où étaient-ils tous lors du vote de la loi Touraine sur les salles de shoot (1) ? Où étaient-ils tous passés le 9 avril dernier lorsque 35 d'entre eux ont voté la généralisation du tiers payant ? Donc selon la logique socialiste, les Français ont des devoirs mais les politiciens en sont exempts.

Sans se prononcer sur les modalités précises de cette réforme, en particulier les éventuelles sanctions pour les abstentionnistes, car sanction pécuniaires il y aura, Claude Bartolone estime que le vote obligatoire constituerait un moyen de "renforcer le lien avec la République", d’autant que "les citoyens pourraient toujours exprimer leur insatisfaction face à l’offre politique par un vote blanc". Le fameux vote blanc qui est décompté depuis l'année dernière mais qui ne rentre toujours pas en ligne de compte dans les résultats des élections ? Je ne vois pas l'intérêt d'obliger les Français à voter si c'est pour cracher allègrement sur leur choix...

Cette proposition en dit long sur la déconnexion de certains élus. À les entendre, le problème majeur en France n’est pas le chômage ou la crise économique et sociale, mais le fait que les gens ne se déplacent pas pour voter. Je vais vous expliquer ce qui se passe dans leur petite tête. Cela fait deux élections que le Front National remporte haut la main en solitaire, le parti patriote continue de grimper, il faut donc le stopper. Les socialistes partent du principe que "plus l'abstention est forte, plus le Front National fait un score élevé", il faut donc obliger les abstentionnistes à se rendre aux urnes.

Vous vous dites sûrement que je débloque, mais ce n'est pas moi qui le dis, c'est Jean-Christophe Cambadélis ! Selon lui, "le problème posé aux partis républicains, ce n’est pas les voix du FN, c’est l’abstention. Si nous passons de 56, 55, 60 % d’abstention, à 40 % ou même en dessous, vous verrez que le problème du FN sera certes important – il est enkysté, j’ai théorisé le tripartisme, il est là et présent dans notre société, il y a des effets dès maintenant –, mais vous verrez qu’il sera moins fort qu’aujourd’hui". Encore une fois, leur intention n'est pas de sortir les Français de la panade dans laquelle les politiciens les ont plongé, mais bel et bien de protéger leur place en barrant la route du parti à la flamme.

Les socialistes espèrent qu'en instaurant le vote obligatoire, cela permettra à Hollande de se qualifier pour le second tour au détriment de Marine Le Pen. En effet, il est de notoriété publique que l'électorat FN est très mobilisé alors que celui du PS l'est moins. Hollande espère donc mobiliser son électorat en l'obligeant à voter. Et oui chers amis, ce quinquennat déplorable n'est pas encore terminé mais les socialistes envisagent déjà toutes les solutions pour être réélus en 2017 et se servent de leur position actuelle pour mettre tout cela en place. Les politiciens au service du peuple ? Quelle bonne blague...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article