TRIBUNE LIBRE

Se droguer en toute sérénité : c'est possible !

8 Avril 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

L'Assemblée nationale a adopté mardi soir l'expérimentation de salles de consommation de drogue à moindre risque, communément appelées "salles de shoot", pendant six ans maximum.

Se droguer en toute sérénité : c'est possible !

On m'a pourtant toujours dit que la drogue était illégale en France. La loi est pourtant claire à ce sujet : l'usage de drogue est puni d'un an d’emprisonnement et/ou de 3 750 euros d’amende. L’usager encourt également, à titre de peine complémentaire, l'obligation d'accomplir un stage de sensibilisation aux dangers de l'usage de produits stupéfiants, selon les modalités fixées à l'article 131-35-1 du code pénal.

Mais voilà, les soixante-huitards sont au pouvoir et souvenez-vous : il est interdit d'interdire ! D'ailleurs, ils ont décidé de passer outre la loi. En effet, les toxicomanes détenant pour leur seul usage et consommant des stupéfiants dans ces salles ne pourront être poursuivis pour usage et détention illicite. De même, les professionnels intervenant dans ces salles ne pourront pas être poursuivis pour complicité d'usage illicite de stupéfiants.

L'article 9 du projet de loi de modernisation du système de santé, porteur de cette mesure, a été adopté par 50 voix contre 24. Comme je ne suis pas député, je dois être un peu lent d'esprit mais je vais tout de même essayer d'additionner "50+24" de tête... Si mes calculs sont bons, cela donne un total de 74. Où étaient donc les 503 autres députés pendant que cette poignée d'élus votaient cette loi stupide ? Ne les paie-t-on pas justement pour voter les lois ?

Pendant ce temps-là, on m'interdit de fumer au bistrot autours d'une bonne bière dont il est interdit de faire la publicité et bientôt je ne pourrai même plus me servir mon "Coca Zero" chez Flunch. Comment ? Vous n'étiez pas au courant ? Alors que les toxicomanes pourront aller se droguer en toute sérénité, un autre amendement de la loi Touraine stipule que "la mise à disposition en libre-service, payant ou non, de fontaines proposant des boissons avec ajout de sucres ou d'édulcorants de synthèse est interdite en tous lieux ouverts au public ou recevant du public". Les députés UDI signataires de l'amendement, estiment que "l'eau est la seule boisson indispensable"... Aussi indispensable que l'héroïne ou la cocaïne ?

Le coût de ces salles est estimé à environ 800.000 euros par an. Ne serait-ce pas plus judicieux d'utiliser une partie de cet argent pour aider les policiers à lutter efficacement contre le trafic de drogue et "d'injecter" l'autre partie dans des programmes de désintoxication ? Il est apparemment plus facile d'institutionnaliser le suicide de quelques drogués sous couvert de sureté sanitaire...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article