TRIBUNE LIBRE

Ce n'est pas la gêne qui les étouffe !

28 Avril 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Les élections régionales approchent à grands pas et l'UMP tente de nous refaire le coup de 2007 en durcissant son discours pour mieux chasser sur les terre du Front National.

Ce n'est pas la gêne qui les étouffe !

Souvenez-vous : en 2007, lors de la campagne présidentielle, Nicolas Sarkozy déclarait "vous en avez assez de cette bande de racailles ? Eh bien on va vous en débarrasser" et promettait un coup de Kärcher à une habitante d'Argenteuil. Cette déclaration de celui qui allait devenir président de la république avait fait gagner 200 000 adhérents à l'UMP le mois suivant et comme c'est dans les meilleurs pots que l'on fait la meilleure soupe, pourquoi ne pas tenter de remettre cette recette au goût du jour ?

C'est du moins ce qu'à dû se dire Christian Estrosi. Lors d'une interview sur France Télévision, le député-maire de Nice dénonçait "l’islamo-fascisme qui a décidé, que ce soit dans l’État Islamique, en Irak, en Syrie et ailleurs, mais aussi à travers les cinquièmes colonnes et ses réseaux infiltrés dans nos caves, dans nos garages dans des lieux clandestins, de nous déclarer une troisième guerre mondiale". Des mots chocs, dont ceux de "cinquième colonne" afin de désigner un réseau de sympathisants islamistes qui collaboreraient dans l'ombre contre la France. Je dois avouer que sur ce coup, il a fait fort le Christian !

Alors que le député UMP Thierry Solère appelle "à ne pas humilier par les mots les uns et les autres, à faire des amalgames trop faciles", c'est au tour de Nadine Morano de passer à l'offensive. Lors de ses interviews sur les plateaux de BFM WC et de RMC lundi 27 avril, la député européenne s'est montrée claire sur l'immigration de masse que nous subissons en déclarant "je crois qu’il faut absolument dissuader les migrants d’arriver chez nous" allant même jusqu'à proposer de raccompagner chez eux ces migrants illégaux que "nous n’avons pas les moyens d’accueillir".

Concernant les déclarations de son collègue UMP Estrosi, Nadine Marano ajoute que "certains imams refusent d’employer le français afin de prêcher des idéologies islamistes sur le sol français" et que selon elle, les imams ne parlant pas français devraient être interdits. Puis elle continue : "Tant que la situation n’est pas stabilisée, tant que nous n’avons pas mis en place un dispositif qui nous permette de contrôler les imams qui prêchent chez nous (…), ce n’est pas le moment de se lancer dans la construction de nouvelles mosquées". Il me semble avoir déjà entendu ces propositions, pourtant qualifiées de nauséabondes par l'ensemble de la classe politique, dans la bouche de Marine Le Pen. Seraient-elles subitement devenues plus acceptables dans la bouche de Nadine Morano ?

L'UMP, qui s'est lamentablement ramassée avec ses 6.39% lors des élections départementales, met le paquet pour attirer l'électeur frontiste, mais le ficelle est un peu grosse. En 1991, Daniel Woodrell écrivait que "l'ambition réclame une certaine dose de duperie pour parvenir à ses fins", malheureusement, nous avons encore tous en tête la panne d'eau qu'aurait apparemment subie l’Élysée de 2007 à 2012, empêchant Nicolas Sarkozy d'utiliser son Kärcher.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article