TRIBUNE LIBRE

Où est Charlie ?

27 Mars 2015 , Rédigé par Oreliane Publié dans #Oreliane

Où est Charlie ?

Mais où est donc passé l'esprit du onze janvier ?

Où Charlie a-t-il pu bien encore se cacher ?

Alors que tranquillou, un groupe de rap français

Chante qu'il veut la tête de Marine découpée,

et qu'"il a toujours le sourire quand un flic crève"

La liberté d'expression est soudain en grève,

Pire, elle déserte carrément certains prétoires

Selon qui est coupable, v'savez, le blanc, le noir...

Ainsi Julien Sanchez a été condamné

La Cour de Cassation vient de le confirmer.

"Provocation à la haine raciale ou violence"

C'est ce qui aurait motivé cette sentence.

Une décision qui pourrait faire jurisprudence

Et aux répercussions lourdes de conséquences.

Car bien au delà des propos incriminés,

Somme toute minimes, dont voici un extrait :

« Des bars à chicha et des voilées. Voilà ce qu’est Nîmes ville romaine. (…) 
Prout, c’est l’élu au développement économique hallal, rue de la République islamique », avait écrit Roux. 
« Ce Grand Homme a transformé Nîmes en Alger. 
Dans chaque rue des kebabs et des mosquées. Les dealers et les prostituées règnent en maître. 
Pas étonnant qu’il ait choisi Bruxelles, capitale du nouvel ordre mondial et de la charia. 
Merci Franck et kiss à Leïla », avait écrit Baudet.
C'est en tant que "directeur de publication"
 
Qu'il est jugé et qui lui vaut condamnation.
 
Oui, vous avez bien lu, ces messages publiés
 
Sur sa page facebook par Roux et par Baudet
 
Lui coûtent 3000 euros d'amende et un procès,
 
Cela, alors même qu'il n'est pas l'auteur des faits.
 
Ce qui suppose à dire mais je peux me tromper...
 
N'importe qui peut écrire des insanités
 
Sur le "mur" d'une personne qu'il veut discréditer,
 
Celle-ci serait automatiquement impliquée ?
 
J'ai quelques doutes quant à l'automaticité
 
Si cela touche un gentil autoproclamé.
 
Ah juste une précision, Julien Sanchez est maire,
 
De la charmante petite ville de Beaucaire.
 
Et accessoirement élu Front National,
 
Menfin ! Comme si ça pouvait lui être fatal !!
 
A Grasse également, Charlie a disparu
 
Sous les coups de boutoir du petit père Ubu
 
En l'occurrence le CRAN, qui voit dans des gâteaux,
 
Prière de ne pas rire, "des fantasmes coloniaux"
 
Et même une incitation à la haine raciale,
 
Lors, il menace l'auteur de poursuites au pénal.
 
Cette attaque a bien sûr déclenché un tollé
 
En d'autres temps, ç'aurait été l'hilarité.
 
Yannick Tavolaro, l'artiste pâtissier
 
A décidé de ne pas s'en laisser conter
 
Et va déposer une plainte pour diffamation.
 
La suite ? L'absurde le dispute à la dérision :
 
Par un référé liberté(1), un juge ordonne
 
Que ce soit la ville de Grasse que l'on sanctionne 
 
Pour, accrochez-vous bien, "troubles à l'ordre public"
 
J'hésite entre le risible et le pathétique.
 
Ainsi cet artisan peut fabriquer et vendre
 
Mais pas les exposer, ça ne laisse de surprendre.
 
Le plus aberrant dans ce jugement infect
 
Du tribunal du politiquement correct
 
qui estime : "des attitudes grotesques et obscènes
 
Ce qui porte atteinte à la dignité humaine
 
des personnes africaines, d'ascendance africaine"
 
C'est qu'envers les Français, se justifie cette haine,
 
Que la LICRA, le MRAP, CCIF ou CRAN
 
Puissent, en France, intouchables, faire la pluie, le beau temps.
 
Interdisant cette exposition au public
 
Des fois que ça donnerait quelques idées lubriques...
 
Le maire a pris un arrêté municipal.
 
Pour finir cette fable et en guise de morale,
 
L'antiracisme est nom de code pour anti blanc,
 
Validé par les juges du grand remplacement.
Réponse de Yannick TAVORALO 

"Bonjour à tous

Comme vous avez pu le voir depuis quelques minutes l'ordonnance du tribunal de Nice a été rendue
Elle n'est pas conformé à ce qu'on attendait, nous défendeur de la liberté d'expression ...
Pour être clair et sans trop rentrer dans les détails la ville de Grasse a été condamné à payer 1000 € de dommages-intérêts au Cran .Ils en demandait trois fois , plus 500 € par jour si je continue à exposer ses pâtisseries dans la vitrine...
Pour être clair et précis ce n'est pas moi qui était condamné mais la ville de Grasse .la ville doit produire un arrêté m'interdisant d'exposer ses pâtisseries alors que j'ai le droit de les fabriquer j'ai le droit de les vendre mais pas de les exposer dans la vitrine ..quelle décision courageuse!!!!!!
Le juge a dit en substance que ces pâtisseries pouvait être une atteinte à la dignité humaine mais que je ne le faisais pas d'un côté malveillant malgré tout il pense que je ne dois plus les exposés au milieu des autres gâteaux
Ne voulons pas créer de problèmes à la ville car ils m'ont toujours soutenu je ne vais pas attendre cette arrêté pour modifier mes pâtisseries ..
Je vais donc continuer à les faire ont va juste les asexué est dessus nous écrirons " CASTRER PAR LA CENSURE "
A l'instant T je ne sais pas si la ville va vouloir faire appel de cette condamnation car il est clair que c'est la ville qui a été condamné et pas moi, je trouve cela plutôt étonnant surtout entre deux tours d'élections ....De Plus comment peut-on saisir une juridiction comme le tribunal administratif qui est réservé aux cas d'urgence or là il n'y avait absolument pas urgence puisque le Cran eux même disait que nous faisons c'est pâtisserie depuis longtemps mais voilà quelques fois les méandres de la justice s
ont profonds ....

Quand à moi je vais continuer à me battre pour la liberté nous allons nous réunir avec mon avocat , Étudier les possibilités que nous avons car nous allons vraisemblablement constituer une action auprès du tribunal contre le cran ...les motifs ne me manque pas ..

Nous réfléchissons aussi à l'opportunité de faire une manifestation pour la liberté d'expression et contre cette association nauséabonde et raciste

J'espère avoir été le plus clair 
possible

Sachez en tout cas mes chers amis que ma détermination n'est pas entamé bien au contraire elle est renforcée et nous allons tout faire ,tout mettre en œuvre à fin que la liberté d'expression un droit fondamental de la France puisse continuer à exister ......

Yannick Tavoralo

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

jolimoy 28/03/2015 01:38

Cela dépasse l'imagination ! jusqu'où ira-t-on avec ces pro-ratons ? Nous sommes chez nous et c'est nous qui devons la fermer et laisser faire. Ce gouvernement de merde qui protège tous les salopards m'insupporte. Vivement le FN !!!!