TRIBUNE LIBRE

Jurisprudence autoflagellatoire.

21 Mars 2015 , Rédigé par Oreliane Publié dans #Oreliane

Jurisprudence autoflagellatoire.

Récapitulons-donc : après la polémique

Du-dit Français de Souche sur laquelle s'écharpèrent

Philosophes, historiens, écrivains, politiques,

(soit-dit, menée par Pépère le velléitaire)

Qui émettait des doutes quant à son existence,

Voilà que maintenant certains "niquent la France"

En toute impunité, faisant jurisprudence,

Avec l'aval du tribunal, sa complaisance.

L'Agrif qui porte plainte pour racisme anti-blanc

Est débouté sur des motifs hallucinants

Pour ne pas dire grotesques, appel interjeté.

Ces juges décrètent par aberration sémantique :

"Cette notion ne recouvre aucune réalité

légale,historique, biologique, sociologique.

La "race blanche" n'est pas une composante juridique

De la qualité des Français - mouais on y croit -

Qu'elle ne repose sur aucun critère scientifique.

Les Français blancs dits de souche ne constituent pas

Un groupe de personnes" , enfin, selon ce droit,

Nous n'existerions pas... pour qui sonne le glas !

Une leucophobie vue comme une trahison,

La fin d'une grande nation, d'une civilisation.

Renié sur l'autel de l'inversion des valeurs,

Le Grand Charles dans sa tombe, fait le "ventilateur".

"Nous sommes quand même avant tout peuple européen

De race blanche, à la culture grecque et latine,

De religion chrétienne", n'en déplaise aux crétins

De la magistrature qui veulent tuer nos racines.

Une éradication prônée et promulguée

Par les laudateurs de la mondialisation

Où le métisse est érigé en parangon,

Et l'Autre diplômé en exemplarité.

C'est que ce n'est pas mince affaire que d'effacer,

1500 ans d'Histoire qui ont fait les Français,

On peut gommer ce qui dérange, ou balayer

Sous les tapis de la mémoire, les faits suspects.

Mais jusqu'alors, s'il était bien une évidence

C'est qu'en majorité, était blanche cette France.

Tout comme l'Europe d'ailleurs, ce n'est que récemment

Que le nuancier l'interprète différemment.

Il n'est qu'à voir les tableaux de la Renaissance

Ou de l'impressionnisme pour se faire une idée

De la composition d'un peuple, en l'occurrence,

Quasi cent pour cent blanc, qui s'en font le reflet.

Il faut être sacrément stupide, obnubilé,

Aveuglé par cette théorie d'égalité

Pour ne pas reconnaître qu'être de souche, Français

C'est être blanc par nos origines avérées.

Que l'on soit Celte, Franc, Wisigoth ou Burgonde,

Il n'en reste pas moins qu'on est du même monde

Et de la même ethnie et de la même race

Caucasienne ou Europoïde même si ça glace

le sang des spécialistes,  et entre autres le CRAN.

Il serait fort utile d'avoir leurs arguments.

Mais cette allégation laisse aussi supposer

Que s'il n'est pas de blancs, il n'est pas plus de noirs

Et le racisme alors devient bien illusoire

Et Anne-Sophie Leclère doit être relaxée.

S'il fallait définir les envies et les goûts

Je suis Française de souche et blanche, c'est mon atout.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article