TRIBUNE LIBRE

Ils font tous dans la culotte !

2 Mars 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Les élections départementales approchent à grands pas et toute la classe politique est terrorisée à la vue des sondages qui annoncent le Front National à 33% des intentions de vote.

Ils font tous dans la culotte !

Alors que l'alliance UMP/UDI peine à arriver à 27%, le Parti Socialiste s'écroule à 19% des intentions selon un sondage Odoxa. Le Front de gauche totaliserait 9%, Europe Ecologie-Les Verts 4% et l'extrême gauche 2%. Les autres forces politiques (dont le Modem) se partageraient 6% des intentions de vote. Le soleil ne brille apparemment pas pour tout le monde. Mais le parti patriote, lui, ne cesse de grimper à mesure que l'échéance approche.

Les tactiques politico-médiatiques (1) pour écarter les électeurs du parti à la flamme ne fonctionnent apparemment pas tandis que certains, poussés par l'énergie du désespoir, tentent le tout pour le tout quitte à se vautrer dans le ridicule. C'est le cas de Nicolas Sarkozy qui a estimé qu'il existait une connivence entre le PS et le FN, justifiant l'expression "FNPS", employée par le président de son parti, en affirmant que "cela se passe entre eux et pour eux". Vous noterez tout de même le culot de celui qui avait appelé à voter socialiste lors du deuxième tour de la législative partielle qui a eu lieu dans le Doubs. Revenant sur les départementales, Brice Hortefeux a dénoncé un "scandale absolu" : "nous avons les élections le 22 mars, le texte sur les compétences de ces collectivités sera voté de manière définitive le 10 mars, 11 jours avant ! Je ne sais pas s'il aura compétence sur les collèges, sur les routes, sur les transports scolaires !". L'UMP n'est même pas encore élue qu'elle commence déjà à se chercher des excuses. Pathétique...

Quant au Parti Socialiste, il tend le dos et se montre plutôt discret, attendant la prochaine déculotté électorale qui lui pend au nez. En effet, selon certaines analyses, un socialiste sur deux n'aurais pas le nombre de voix nécessaire pour se maintenir au second tour. Si François Hollande et ses sbires se disent satisfaits de la politique menée par le gouvernement jusqu'à aujourd'hui, ce n'est apparemment pas le cas des français et malheureusement pour les socialistes, le recours au 49-3 ne peut servir à faire élire des conseillers généraux. Dommage pour eux...

Quant au parti de Marine Le Pen, il vit une belle période. Désigné comme le grand favori des prochaines élections, le parti patriote est également désigné comme étant "le parti qui comprend le mieux les Français". Mais ne nous réjouissons pas trop vite car le système a encore plus d'un tour dans sa poche afin de tenter d'inverser la vapeur. Les 22 et 29 mars prochains, déplaçons-nous en masse et votons bien afin de montrer à la classe politico-médiatique que nous souhaitons reprendre notre avenir en main !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article