TRIBUNE LIBRE

Beau bilan Messieurs Valls et Cazeneuve !

10 Février 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Faits Divers

Le directeur de la police de Marseille, Pierre-Marie Bourniquel, a essuyé lundi matin des tirs de Kalachnikov dans la cité de la Castellane au nord de la ville. La fusillade intervient le jour de la visite du premier ministre, Manuel Valls, venu pour... vanter le bilan de la lutte contre la délinquance.

Beau bilan Messieurs Valls et Cazeneuve !

Voici les faits : vers 9h30 du matin, des habitants de la cité ont vu et entendu un échange de tirs entre personnes cagoulées et ont donc appelé la police. Le premier flic de Marseille s'est immédiatement rendu sur place avec un commandant de police. Tous deux ont voulu rejoindre un point haut de la ville pour diriger les opérations et sont donc entrés dans le quartier sirène hurlante mais les criminels, loin d'être impressionnés, ont tiré en direction du véhicule mais toutefois sans réussir à l'atteindre. Le Groupe d'intervention de la police nationale (GIPN) a été appelé en renfort et un hélicoptère dépêché par la préfecture survolait également la zone. Selon le journal "La Provence" une cache de Kalachnikov aurait été découverte. La cause de cette fusillade pourrait être un contentieux lié au contrôle d'un point de deal qui "peut rapporter plus 100.000 euros de bénéfice par mois pour une seule cité" selon un cadre de la police.

Lors de l'intervention, pour Manuel Valls et Bernard Cazeneuve, pas question de se rendre sur les lieux, même s’ils se tiennent au courant par téléphone en permanence. Le ministre de l'intérieur, à défaut d'avoir été présent sur le terrain, s'est mis à réfléchir et, en bon socialiste, a trouvé la solution à ce problème : la "mise en place d’un travail avec les associations pour que la vie sociale et les services publics reprennent leurs droits dans les quartiers". Pour ceux qui ne parlent pas le gauchiste, je vous traduis : il faut arroser le quartier de plusieurs millions d'euros afin d'acheter la paix sociale. Le premier ministre, quant à lui, s'en est pris aux médias coupables à ses yeux de ne s’intéresser à Marseille que lorsqu’il y a un règlement de compte avant de déclarer que "c’est sans doute la première fois dans l’histoire moderne de notre pays que la gauche est en mesure de faire la preuve de son efficacité en matière de lutte contre l’insécurité". Aurait-il la mémoire courte au point d'avoir déjà oublié ce qui s'était passé le matin même ? Des dealers qui s'arrosent à l'arme de guerre en pleine ville, c'est cela l'efficacité dont parle Manuel Valls ?

Alors que les Français sont désarmés, les cités se remplissent d'armes de guerre automatiques. Une des solutions serait d'envoyer l'armée fouiller chaque recoin de chaque immeuble mais pour les socialistes, il n'est pas concevable de s'en prendre à cet électorat qui lui, vote bien. Comme d'habitude nous avons droit aux grands discours qui, comme d'habitude, ne seront pas suivis d'effet. Bienvenue en Socialie !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article