TRIBUNE LIBRE

Une honteuse manipulation !

14 Janvier 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Alors que la France est encore sous le choc des attaques terroristes islamiques qu'elle a vécu la semaine dernière, nos hommes politiques et les médias profitent de l'horreur afin d'attaquer le Front National.

Une honteuse manipulation !

"Surtout pas de récupération politique" pouvait-on entendre la semaine dernière dans toutes les bouches. Ça n'aura pas tenu une seule semaine... En effet, ces événements marquants ont été l'occasion, pour la classe politique et les journaleux de la presse aux ordres, de tirer à boulets rouges sur le parti patriote. Le président d'honneur, Jean-Marie Le Pen, est attaqué par avoir osé dire "je suis Charlie Martel". Cette phrase s'est répandue comme une trainée de poudre chez tous les pisse-copies du territoire. Eux qui clamaient haut et fort le droit à la liberté d'expression ne sont apparemment pas capable de comprendre un jeu de mot quelque peu potache dans le pur style Charlie Hebdo.

C'est au tour de Marine Le Pen, attaquée dès le début de son interview sur Europe 1 par Jean-Pierre Elkabbach avec un "vous n'avez pas honte ?" plein de mépris (1). Le tort de la présidente du Front National ? N'être pas allée à la manifestation parisienne de dimanche de laquelle, rappelons-le, elle a été exclue par la majorité de la classe politique. La présidente du Front avait donc préféré aller se recueillir à Beaucaire.

Vient maintenant le tour des deux députés du parti à la flamme, Gilbert Collard et Marion Maréchal Le Pen. Ces derniers ont été accusés par le Parti Socialiste de ne pas avoir pris part à l'hommage rendu aux victimes lors d'une séance à l'Assemblé Nationale. Les gauchistes, qui nous accusent sans cesse de manipulation, ont diffusé une photo des deux députés frontistes restés assis alors que tout le monde autours d'eux semble être debout. Mais ce que ne dit pas Christophe Castaner, à l'origine du tweet, c'est que l'hommage, auquel les députés patriotes ont bien sûr participé, n'avait pas encore débuté.

Tout à été fait la semaine passée afin de manipuler l'opinion et la retourner contre Marine Le Pen. Ils peuvent se féliciter d'avoir réussi leur basse manœuvre car selon un sondage TNS-Sofres pour le Figaro, la présidente du Front National aurait perdu 7 points dans les sondages alors que Hollande et Valls auraient gagné respectivement 5 et 7 points. Bravo à toute la classe politique Française qui profitent des cadavres encore chauds de 17 personnes pour mener leur petite guérilla anti-patriotes, puissent-ils encore se regarder dans le miroir le matin !

(1) - Agression verbale de Marine Le Pen en direct.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article