TRIBUNE LIBRE

Deuxième jour d'horreur en France

8 Janvier 2015 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Islamisation

Ce matin, une nouvelle fusillade a eu lieu, cette fois-ci à proximité de la porte de Châtillon (sud de la capitale), à la limite entre Malakoff et Montrouge.

Deuxième jour d'horreur en France

Après la fusillade qui a eu lieu hier dans le siège du journal Charlie Hebdo (1), la France est de nouveau victime d'une attaque. En effet, un homme portant un gilet pare-balles et un fusil mitrailleur a tiré sur des agents municipaux. "Tout a commencé par un accident sur une grande avenue qui mène à l'entrée de Paris. Des agents municipaux sont intervenus [...] Et à ce moment-là aurait déboulé d’une petite perpendiculaire en face de l’accident, un homme avec un sac à dos qui aurait tiré deux coups sur place, des tirs de Kalachnikov, selon ce qu’on a entendu de policiers qui échangeaient entre eux. Le tireur aurait ensuite remonté l’avenue et selon un deuxième témoin, aurait tiré de nouveau trois coups" selon un témoin de l'événement.

Une policière municipale, qui était dans un état critique, est décédée peu après. Une quinzaine de pompiers ont essayé de la réanimer au sol pendant plus d’une demi-heure, avant de l'emporter dans une ambulance. Un agent de la voirie a également été blessé et se trouve dans un état jugé sérieux.

Un homme de 52 ans a été interpellé peu après les faits mais a été relâché, le tireur est donc toujours en fuite. Selon un témoignage recueilli par BFM WC, il s'agirait d'un homme d'environ 1m75 et de type Africain ou Nord-Africain. Pour le moment, aucun lien entre cette affaire et l'attentat contre le journal satirique n'a pu être fait mais je suis prêt à parier mon maigre salaire que l'affaire d'hier a été le déclencheur psychologique de celle d'aujourd'hui. Après tout, s'attaquer à des agents municipaux, c'est s'attaquer à la France.

Le sang Français n'a que trop coulé, il est grand temps que cela cesse ! Nous sommes en droit d'exiger de vivre en paix dans notre propre pays sans craindre pour notre vie ! Et si le gouvernement français n'est pas en mesure d'assurer notre sécurité, alors n'hésitons pas à l'assurer nous-même et exigeons le vrai changement !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article