TRIBUNE LIBRE

Rouge comme la justice Française.

19 Décembre 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Société

Le maire FN de Hayange, Fabien Engelmann, a été condamné ce matin à un an d'inéligibilité par le tribunal administratif de Strasbourg pour des irrégularités dans ses comptes de campagne.

Rouge comme la justice Française.

Mais que reproche donc la justice à l'ancien cégétiste devenu lucide ? En mars 2014, Fabien Engelmann remporte les élections avec 34,7% des voix. Mais en octobre, la Commission nationale des comptes de campagne a rejeté ses comptes puis transmis le dossier à la justice administrative. Le maire de Hayange aurait omis d'intégrer, tenez-vous bien, 1 535 euros de frais de création et d'impression de tracts électoraux à son bilan dont le total déclaré s'élevait à 12 000 euros. En outre, l'ensemble des irrégularités s'élèveraient à 1 939 euros...

Dans cette affaire, les médias aux ordres ne se sont pas gênés pour charger le maire frontiste en l'accablant de doux surnoms comme "fraudeur, magouilleur, tricheur, incapable"... Nous les avons connus moins agressifs envers les 60 députés qui seraient "en délicatesse avec le fisc". Encore et toujours, le poids des mots varie selon notre place revendiquée sur l'échiquier politique.

Mais le plus drôle, c'est que certaines personnes qui appartiennent à des partis loin d'être au-dessus de tous soupçons d'escroquerie se permettent de juger l'élu Front National. C'est le cas de l'ancienne ministre de la culture, Aurélie Filippetti, qui tweetait ceci ce matin même :

Comme il est facile de critiquer. Mais lorsqu'un certain membre de son parti se déclare atteint de phobie administrative afin d'échapper à l'impôt durant trois ans, entre autres factures impayées, et reste en place à l'Assemblée Nationale, elle en pense quoi la petite dame ?

Vous noterez la vitesse avec laquelle l'affaire a été instruite alors que nous attendons toujours les retombées de l'affaire Bygmalion pour l'UMP. D'ailleurs, en parlant d'eux, comment se fait-t-il que Nicolas sarkozy n'ait pas été condamné à de inéligibilité alors que ses comptes de campagnes dépassaient allègrement les 11 millions d'euros pour lesquels son parti a dû lancer le désormais célèbre Sarkothon ? Deux ans après l'affaire, il serait temps que le verdict tombe, vous ne trouvez pas ? Après tout, ça n'aura mis que deux mois pour instruire le dossier de Fabien Engelmann et pour le condamner. Et tout cela pour même pas 2 000 euros.

Inutile de nous faire un dessin, nous avons très bien compris : le problème n'est pas une erreur, car c'est bien d'une erreur dont il s'agit, dans les comptes mais bien l'étiquette politique du maire de Hayange, harcelé sans cesse depuis son élection. Naturellement, le maire patriote ne va pas en rester là et compte bien faire appel de la décision de justice. Mais encore une fois, nous avons pu admirer ce que nos élus appellent "démocratie" : un système qui se sert de ses juges gauchistes pour évincer les personnes qui ne lui convient pas.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article