TRIBUNE LIBRE

La France est Chrétienne, n'en déplaise à certains !

3 Décembre 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Société

Chaque année, à cette période, c'est le même refrain : les crèches de Noël font polémique. Si la république est laïque, la France, elle, est et restera la fille aînée de l'église !

La France est Chrétienne, n'en déplaise à certains !

Pour celles et ceux qui se demanderaient quelle mouche m'a piqué, je tiens à préciser que même si je suis athée, j'ai le plus profond respect pour la chrétienté qui fait partie des racines de la France. Certaines de nos traditions et même certains de nos jours fériés sont issus d'évènements ayant un rapport direct avec la religion catholique (voire protestante pour le vendredi saint par exemple) mais depuis quelques années, nos élus et la justice rouge mettent tout en œuvre pour détruire cet héritage au nom de la sacro-sainte laïcité qu'ils ne font appliquer que lorsque ça les arrange !

En effet, le tribunal de Nantes a fait interdire l'installation d'une crèche de Noël au conseil général de Vendée sous prétexte que la crèche de la Nativité était un "emblème religieux" incompatible avec le "principe de neutralité du service public". Le gauchisme en action dans toute sa splendeur ! C'est la fédération locale de la Libre pensée qui est à l'origine d'un recours au tribunal administratif déposé dès 2012. Par ce geste, ces pseudos laïcards de bas étage trahissent notre héritage.

Mais où est donc cette association lorsque des mairies financent des mosquées avec de l'argent public dans un but électoral ? Que fait donc cette association lorsque des mairies célèbrent le ramadan toujours avec le même argent ? Des recours sont-ils également déposés ? Non, car seul ce qui représente la France d'antan doit être anéanti. Alors que chaque semaine ouvrent sur notre sol de nouvelles casernes du jihad, des églises sont détruites en invoquant la loi de 1905. A quand les demandes de faire démonter les pierres tombales dans les cimetières sous prétexte que le Christ y est représenté ?

Bruno Retailleau, président du groupe UMP au Sénat s'est exprimé en ces mots : "Le respect de la laïcité n'est pas l'abandon de toutes nos traditions et la coupure avec nos racines culturelles. Faudrait-il interdire les étoiles dans les guirlandes de Noël qui décorent nos rues en ce moment sous prétexte qu'il s'agit d'un symbole religieux indigne d'un espace public ?" et bien que je ne sois pas de son bord politique, j'approuve totalement cette déclaration. Philippe de Villiers, président du Conseil Général de Vendée pendant 22 ans, s'est dit "outré et scandalisé par cette décision totalitaire". "La France est une terre chrétienne, cette décision relève d'un laïcisme mortifère qui viole nos traditions et nos coutumes", s'exaspère-t-il. "Au nom de ce laïcisme dogmatique, va-t-on bientôt interdire les sonneries de cloches ?". Au train où vont les chose, j'en ai malheureusement bien peur...

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

ma france 04/12/2014 20:03

tout çà c est pour le remplacement de population , c est descendre son froc devant les musulmans , demain ils nous tuerons pour notre couleur de peau .

Jean Némarre 05/12/2014 13:10

C'est exactement ça chère "Ma France". Toujours plus de compromis pour draguer l'électorat musulman qui lui, contrairement à nous les vilains fascistes, vote très bien...