TRIBUNE LIBRE

La rédemption par l'UMPS.

19 Novembre 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Islamisation

Alors que des "Français" partent faire le jihad au Moyen-Orient, multipliant les actes insoutenables et les exécutions, certains semblent croire que ces bouchers islamistes ont encore leur place sur notre sol.

La rédemption par l'UMPS.

"Aux jeunes qui partent en Syrie, je veux dire qu'il y a 1000 combats à mener dans la République, pour la France" : c'est ce que déclarait notre ministre de l'Intérieur en mai dernier en s'adressant aux candidats au jihad. Mais la culture de l'excuse de cette énergumène l'a emmené encore plus loin. Deux mois plus tard, alors que des Français s'inquiètent de voir dans les rayons de leur hypermarché des ouvrages islamistes appelant à la guerre sainte, Bernard Cazeneuve nous annonce, sûr de lui, que "ce n'est pas un délit de prôner le djihad".

Mais cet amour immodéré du musulman n'est pas uniquement présent à gauche, non ! La droite aussi veut draguer cet électorat... Aujourd’hui, Valérie Pécresse, dénonçait "des dérives sectaires" à propos de la présence soupçonnée d'un jeune Français converti parmi les bourreaux de l'État islamique qui ont décapité 18 otages. L'ancien ministre de Nicolas Sarkozy préconise l'ouverture "de centres de désendoctrinement" afin d'éviter "de faire revenir en France des jihadistes qui en contamineront d'autres".

Alors que, par crainte d’actes terroristes sur son territoire, Londres déchoit de leur nationalité des binationaux combattants en Syrie, le gouvernement Français invoque les droits de l'homme pour couvrir leurs petits protégés que sont ces malades sanguinaires. Priver les jihadistes binationaux de leur nationalité Française ? Ce n'est pas prévu. Même si "la France s'attend à des représailles terroristes", il n'est absolument pas question de s'en prendre à ces pauvres musulmans déjà stigmatisés par l'ignoble société Française.

Alors que 94% des Français déclarent vouloir "déchoir de leur nationalité les jihadistes qui rentrent en France" (sondage Figaro), nos élus, censés nous représenter et faire entendre notre voix, ne l'entendent pas de cette oreille. Il faut sauver les soldat Radhouan coûte que coûte ! Que ce soit à l'UMP ou au PS, on livre le même combat. Protéger les Français de la menace islamique ? Non ! Caresser les musulmans dans le sens du poil afin de gagner les prochaines élections ? Exactement ! Et ceci est apparemment un travail à plein temps à droite comme à gauche...

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article