TRIBUNE LIBRE

Cantines scolaires : deux exemples à suivre.

13 Novembre 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

Depuis la rentrée, certains maires ont décidé de ne plus céder aux revendications incessantes des musulmans et ont de ce fait supprimé les menus de substitutions sans porc dans la cantine de leur ville.

Cantines scolaires : deux exemples à suivre.

Il s'agit là d'une très bonne nouvelle. L'école, qui je le rappelle est censée être laïque, pourtant bien atteinte par le communautarisme musulman, serait-elle sur la voie de la guérison ? Aujourd'hui, j'ai décidé de parler de deux maires qui ont pris leur courage à deux mains afin d'éjecter les exigences religieuses de la cantine scolaire.

Le premier courageux se nomme Didier Doucet, maire Divers droite de Lagny-le-Sec en Picardie. Cet été, ce dernier a écrit aux parents d’élèves de sa commune afin de les prévenir du retrait des menus "sans porc" de la cantine au nom du principe de laïcité. Plus aucun menu de substitution n’est donc proposé aux écoliers. La seconde est le maire UMP de Brignoles dans le Var, Josette Pons, qui a été encore plus loin en supprimant même les plats halal. Sur 1.200 élèves inscrits, environ 300 sont directement concernés par la décision de l'élue.

Naturellement, ces décisions provoquent la grogne chez les parents musulmans. A Brignoles, une mère de quatre enfants déclare les avoir retirés de la cantine. A Lagny-le-Sec, les choses vont un peu plus loin. En effet, un collectif de mécontents s'est récemment créé et s'est exprimé dans le journal "Le Parisien" en ces termes : "Nous avons fait circuler une pétition et réuni une centaine de signatures. Nous sommes choqués et inquiets pour la santé de nos enfants qui doivent parfois passer l'après-midi avec seulement des légumes dans le ventre. Il a déjà fallu s'organiser avec les rythmes scolaires ; maintenant, on doit aussi prendre en compte les repas à la cantine."

Mais ces décisions sont-elles légales ? Et bien, à ma plus grande joie : oui ! D’après la loi, le maire est en droit de fixer ses propres règles concernant la restauration scolaire puisqu’il s’agit d’un service public facultatif. Naturellement, pour beaucoup, même pour certains Français de souche habités par un démon gauchiste, ces décisions sont scandaleuses. Je vous passerais certains commentaires que l'on peut trouver sous les articles en question mais j'en ai tout de même trouvé un très intéressant que je vais partager avec vous.

Le Parisien.

Le Parisien.

En France, la très grande majorité des cantines scolaires propose des menus de substitution, mais les maires d'autres villes comme Castanet-Tolosan (Haute-Garonne), Arveyres (Gironde) et Antibes (Alpes-Maritimes) ont décidé de faire autrement. Nous ne pouvons que saluer ces élus qui appliquent la loi Française, la vraie, et non pas celle que tous les autres déforment afin de faire plaisir aux musulmans. Bravo à tous ces maires courageux et c'est dans ces moment là que j'ai envie de dire "vive la France" !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article