TRIBUNE LIBRE

Le niveau zéro du journalisme.

31 Octobre 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Faits Divers

Comme vous le savez tous, aujourd'hui, c'est Halloween et vu que tout le monde est au courant, j'ai décidé... de ne pas en parler. Mais histoire de coller un tout petit peu au thème, je vais laisser parler mon côté démoniaque !

Le niveau zéro du journalisme.

Oui, aujourd'hui, je me sens méchant et comme tout vilain qui se respecte, je vais m'en prendre au camp du bien ! Vous allez me dire "comme tu le fais chaque jour, en gros..." et à cela je répondrais que... vous n'avez pas tort ! Bref, ce matin, alors que je faisais mon petit tour quotidien de la presse alternative, je suis tombé sur un article appelé "Non, le FN n'est pas la solution !" (1). En voilà un titre accrocheur ! Je me lance donc dans la lecture de ce "papier" et arrivé à la fin, je me suis dis que j'aurais dû m'arrêter au titre.

Ce billet au titre racoleur, écrit par une journaliste du nom de Irène Bertin, critique le Front National (ce n'était pas difficile à deviner). Mais comme à chaque fois que j'aperçois ce genre d'article, je suis atteint de curiosité morbide qui me pousse à le lire pour prendre connaissance des arguments du rédacteur. Mais autant vous dire que pour celui-ci, la démonstration est plus que creuse...

Comme tout gauchiste qui se respecte, l'auteure s'en prend à ceux qu'elle appelle "catholiques conservateurs" et s'étonne que ces derniers puissent voter pour le parti patriote. Elle ne comprend pas que des personnes "qui prônent l’abstinence avant l’union et la fidélité aux vœux du mariage portent aux nues un homme deux fois marié, une femme vivant en concubinage et une jeune femme qui est tombée enceinte avant d’être passée devant le curé". Déjà, ça commence bien. Tenter de discréditer un parti en s'attaquant à la vie privée de ses membres, c'est sûr que ça élève le débat. Mais continuons...

La journaliste accuse ensuite le parti à la flamme tricolore de faire parti du système car celui-ci siège au Parlement Européen, qu'il critique pourtant si vivement. Et en plus de cela, les députés toucheraient un salaire ! Comment Irène Bertin veut-elle que l'Europe entende la colère des Français s'il n'y a personne pour leur rapporter ? Je passerais la théorie selon laquelle le Front National était un outil de François Mitterrand...

Et pour finir, vous apprendrez que le parti patriote fait parti du système car, comme tous les autres, il est financé en partie par de l'argent public et qu'en plus de cela, il fait sa promotion à la télévision. Sans oublier la théorie selon laquelle les électeurs le suivent uniquement à cause de sa position sur l'immigration... Bref, le kit anti-FN distribué à l'école de journalisme récité par cœur !

Pour finir, je souhaiterais citer mon arrière grand-mère, paix à son âme, qui, dans son infinie sagesse, me disait souvent "quand on a rien à dire, mieux vaut se taire". Irène Bertin devrait prendre ce conseil au pied de la lettre. Je vous laisse maintenant découvrir cette merveille journalistique en vous souhaitant un joyeux Halloween.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article