TRIBUNE LIBRE

Bien parler le Français est désormais un délit !

7 Octobre 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Faits Divers

Ce lundi, au Palais-Bourbon, le député UMP Julien Aubert a perdu un quart de son indemnité parlementaire pour s'être exprimé dans un Français académique.

Bien parler le Français est désormais un délit !

L'élu de droite s'est en effet vu sanctionné pour s'être adressé à la socialiste Sandrine Mazetier, présidente de séance à l'Assemblée, en l'appelant "Madame le Président". Parler comme il se doit coûte désormais la modique somme de 1378€. Mais voyons ce que dit l'Académie Française concernant les genres :

Dans sa déclaration du 14 juin 1984, l’Académie a rappelé que la distinction des sexes n’était pas pertinente pour rendre compte de la différence entre les genres grammaticaux, et que le genre non marqué était préférable, lorsque l’usage ne s’y opposait pas, pour les noms de titres, de professions, de fonctions : le juge, le délégué, le docteur, le président désignent indifféremment un homme ou une femme ; il n’y a pas lieu de créer des équivalents féminins à ces termes.

En s'adressant comme il l'a fait à Sandrine Mazetier, Julien Aubert était donc dans son bon droit. Le rappel à l'ordre ainsi que l'amende que ce dernier s'est vu infliger étaient donc totalement infondés, n'en déplaise aux féministes de tous poils.

Mais peut-être était-ce une petite vengeance personnelle de la gauchiste à l'esprit totalitaire ? En effet, en janvier 2014, alors que les parlementaires débattent de la loi Duflot sur l'accès au logement, l'élu UMP s'était déjà adressé à Sandrine Mazetier en l'appelant "Madame le Président". L'élue socialiste s'était alors empressée de le corriger, à tort.

Après s'être attaqué à notre histoire ainsi qu'à nos traditions, voilà désormais que les socialistes s'attaquent à notre langue en inventant un nouveau délit : l'usage correct de la langue Française.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article