TRIBUNE LIBRE

Les parents sont un problème pour la propagande.

16 Septembre 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Société

Depuis les années 80, l'école de la République est devenue le principal outil de lavage de cerveaux dont se servent les gouvernements successifs afin de former les enfants à devenir des adultes qui pensent comme il faut.

Les parents sont un problème pour la propagande.

Mais jusqu'à il y a encore peu, les parents étaient mis au courant de ce qu'apprenaient leurs chères petites têtes blondes. Libre à eux ensuite de poursuivre l'éducation de l'école ou d'expliquer aux enfants qu'ils faut qu'ils apprennent à se faire leur propre opinion. Bref, une sorte de suivi. Mais que se passe-t-il quand les parents sont volontairement mis de côté par l’Éducation Nationale ?

C'est ce qui s'est passé en 2005 avec l'Académie de Nantes qui recommandait un livre que les enfants ne devaient surtout pas ramener à la maison car "les réactions négatives" que pourraient avoir certains parents "pourraient compromettre son exploitation". Des internautes, ayant repéré cette mention sur le site de l'Académie, se sont empressés de la faire connaître sur les réseaux sociaux, s'indignant de cette mise à l'écart explicite et assumée des parents d'élèves. Il se trouve en effet que cet ouvrage, adressé aux élèves de troisième cycle (CE2, CM1 et CM2), aborde des sujets comme la mort ou encore la sexualité.

Nos dirigeants doivent penser que nos enfants leur appartiennent. Il est apparemment plus important pour ces premiers de bourrer le crâne des bambins avec de la propagande plutôt que de leur apprendre à lire et à écrire correctement ainsi qu'à compter sans calculatrice. Le travail de l'école est d'instruire !

Encore une fois, nous pouvons constater que, pour arriver à ses fins, l’État n'hésite pas à court-circuiter ceux qui le dérangent allant jusqu'à éduquer les enfants dans le dos de leurs parents.

Merci à @VigiGender.

Merci à @VigiGender.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article