TRIBUNE LIBRE

Quand les sauvages s'en prennent aux faibles !

12 Août 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Immigration

Fortes de la protection que leur accorde le gouvernement socialiste et Christiane Taubira, les racailles s'en prennent à des personnes vulnérables. Les victimes, quant à elles, doivent se débrouiller à gérer leur traumatisme en plus de leur handicap.

Quand les sauvages s'en prennent aux faibles !

Premier cas : Marie-Ange, une femme aveugle âgée de 65 ans résidant à La Verrière, dans les Yvelines, s'est faite agressée. Trois hommes l'ont contrainte à leur donner sa carte de crédit ainsi que le code en menaçant de tuer son chien guide avec une arme à feu. La victime s'est confiée à RTL en ces mots : "Mon chien vaut de l'or, c'est mon confident, c'est mon ami. C'est ma raison de vivre. Qu'ils prennent mon argent s'ils veulent mais pas mon chien. C’est dégueulasse de faire ça aux handicapés.Là ,j'ai encore peur, je suis toujours aux aguets".

Second cas : Claude Raffin, 56 ans, habitant de Chambéry et président du comité handisport de Savoie, est handicapé depuis l’âge de deux ans. Le 31 juillet dernier, il part chercher sa fille à l’aéroport de Genève. Seul ce jour-là, il ne peut embarquer son fauteuil dans sa voiture (plus de 40 kilos). Il le cadenasse à un simple poteau en bas de chez lui. A son retour, deux heures plus tard, le fauteuil a disparu. Le victime déclare au Dauphiné : "Il est inutilisable. J’avais enlevé le boitier électronique de la commande. A revendre c’est quasiment impossible. Et les roues sont toujours bloquées, des enfants ne pourraient même pas jouer avec".

Troisième cas : Deux voleurs - apparemment "jeunes" - n’ont pas hésité à s’en prendre à une jeune femme handicapée physique, circulant en fauteuil roulant, vers 18 h 30 mercredi, avenue de Valmy à Grenoble. Les deux garçons se sont approchés d’elle et lui ont pris son sac à main avant de lui arracher le collier en or qu’elle portait autour du cou. Ils ont ensuite pris la fuite en courant.

Quatrième cas : Il en avait assez des commentaires désagréables. Et c’est pour cette raison qu’un handicapé mental, habitant Cité Briquetterie à Port-Louis, s’est rebiffé contre six jeunes qui se moquaient de lui. Mais en ce faisant, cet homme âgé de 40 ans n’a fait que jeter de l’huile sur le feu : les jeunes hommes l’ont passé à tabac. Cette agression s’est produite dimanche après-midi. La victime a été transportée d’urgence à l’hôpital Jeetoo et souffre de fractures.

Et ce ne sont que quatre cas piochés au milieu de centaines d'autres (1). Voilà ce qui arrive lorsqu'un pays accueille toute la crasse du monde dont les pays d'origines sont heureux de se débarrasser ! Des lâches : voilà ce que sont ces immigrés et autres "jeunes" issus de l'immigration Africaine et maghrébine. Forts avec les faibles et faibles avec les forts. Quel enrichissement pour notre pays d'avoir accueilli ces agresseurs de handicapés !

Mais que pensent nos élites de tout cela ? Pour plaindre et aider les terroristes palestiniens ou toute la vermine musulmane des pays étrangers il y a du monde, mais lorsqu'il s'agit de s'occuper des handicapés qui se font agresser à l'intérieur de nos frontières, là, c'est le silence radio ! Ces derniers, traumatisés et blessés, seront d'ailleurs heureux d'apprendre que, grâce à la réforme pénale de Taubira, leurs agresseurs ne feront pas un seul jour de prison.

Il est temps que les Français se décident à foutre dehors tous ces parasites, manu militari s'il le faut, ainsi que tous les politiciens immigrationistes véreux qui nous gouvernent ! C'est cela qu'ils appellent des "chances pour le France" ? Qu'ils aillent le dire les yeux dans les yeux à toutes ces victimes s'ils l'osent, ou plutôt s'ils en ont le courage...

(1) - Par exemple cette autre agression datant d'avril 2014 que personne n'aura oublié : http://www.actu-mag.fr/2014/04/10/lille-une-personne-handicapee-se-fait-violemment-agressee-les-images-terribles/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article