TRIBUNE LIBRE

Deux poids deux mesures.

14 Août 2014 , Rédigé par Oreliane Publié dans #Oreliane

Deux poids deux mesures.

L’actualité se veut quelquefois bien cruelle,

Mardi l’anniversaire de « pas mon président »

Coïncidait avec une bien triste nouvelle

Robin William, acteur à l’immense talent,

Nous quittait, c’est ainsi ! Mais ces informations

Furent traitées, comment dire, de bien étrange façon…

D’abord ce fut Philippe Martel qui considère

Que le film « le cercle des poètes disparus »

Est « stupide et toxique », ça fait toute une affaire

Deux poids deux mesures.

Des millions de personnes l’ayant porté aux nues.

Les passions se déchaînent, l’auteur du tweet indigne,

Se voit vilipendé, « d’injures agoni »,

Ne se démontant pas, assume l’outrage insigne

Pire, car il récidive, à ceux qui le décrient,

Il évoque la « culture bisounours mainstream »

Deux poids deux mesures.

A laquelle s’attaquer équivaut à un crime.

Il n’en fallait pas plus, pas moins pour qu’un journal

Dont on connait la stricte déontologie,

S’empare de cette histoire pour en faire un scandale.

Le titre de l’article « le FN qualifie... »

Car j’allais oublier, d’importance capitale,

Philippe Martel est cadre du Front National.

Par ailleurs, la vénérable Michèle Delaunay,

A un « bel et bon anniversaire » souhaité,

« Comme s’il était un familier de notre vie »

Au président. Apparemment, ce n’est l’avis

De tout le monde comme le révèle l'échange suivant

Deux poids deux mesures.

Revu et corrigé par un Chazot vaillant :

« Souhaiter sans la moindre ironie un bel et bon

Anniversaire », vaut « appel à contribution

Aux trolls de tout poil et cela n’a pas manqué »

Vous noterez la parfaite objectivité,

Qui plus loin « l’air de rien, un tout gentil message »

Nous fait part d’un « apparent épuisement moral »

Livre en détail le compte de l’auteur de l’outrage

Trouve « assez peu courant », mais somme toute normal,

La réponse apportée par cette femme politique :

« si tu n’es pas content, la France, tu la quittes. »

En fait, Dame Delaunay écrit « Une sollution

Emigrez ! Ne serait-ce que pour voir comment c'est .. »

Sans que quiconque ne pousse le moindre cri d’orfraie

Pas une indignation pour cette indignité.

Selon que vous soyez socialiste ou frontiste,

Vos moindres faits et gestes, passés au laminoir,

Vous valent d’être jugés par la caste des journalistes,

Ce nouveau tribunal qui vous rend blanc ou noir.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article