TRIBUNE LIBRE

Nous en avons ras-le-bol de la famille Dibrani !

8 Juillet 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Immigration

Depuis quelques jours, la suite de l'affaire Leonarda défraie la chronique, tous les journaux en parlent ! En effet, il se pourrait bien que la famille Dibrani revienne parasiter la France et ce, de manière définitive.

Nous en avons ras-le-bol de la famille Dibrani !

Pour ceux qui ignoreraient de quoi nous parlons ici, voici un petit résumé. L'affaire Leonarda Dibrani est une affaire politique au fort retentissement médiatique qui s'est développée en France à la suite de l'expulsion vers le Kosovo, le 9 octobre 2013, d'une famille immigrée rom dont une fille mineure, Leonarda Dibrani, a été interpellée lors d'une sortie scolaire. François Hollande, dans une allocution télévisée avait alors déclaré que "si elle le demande, un accueil lui sera réservé, à elle seule". La collégienne décline alors cette invitation, précisant qu'elle souhaite rester avec sa famille et que ses frères et sœurs aillent aussi à l'école en France. Elle fait part de son intention de rentrer plus tard en France, avec sa famille.

Et les revoilà, assistés peut-être mais apparemment pas menteurs ! La famille Dibrani a donc migré du Kosovo vers la Croatie, pays où habite le frère de Resat, le père de Leonarda. Et comme la Croatie se trouve à l'intérieur de l'espace Schengen, à l'aide d'un simple passeport, les Dibrani peuvent circuler librement dans toute l'Europe. Et ils le savent ! Les démarches ont été faites et les passeports ne devraient plus tarder à arriver. Ensuite ? "Dans une semaine, quinze jours, on partira, toute la famille ensemble ! Comme ça, ma femme – enceinte de huit mois et demi – accouchera à l'hôpital de Pontarlier". Et naturellement, grâce au droit du sol, la famille ne pourrait plus être expulsable car ils auraient un enfant Français. Elle est pas belle la vie ? Je parle pour les étrangers naturellement...

Mais histoire d'ajouter un peu d'arrogance à tout cela, le père de la famille de pique-assiettes se permet même de menacer nos dirigeants : "On va leur montrer à Hollande et à Valls, qui est le chef ! On va leur dire en face ! Ils ne me croyaient pas quand on disait qu'on était européens ! Ils nous ont renvoyé au Kosovo comme des animaux, avec de faux papiers ! Ah le préfet du Doubs, il va être bien dans la merde". Mais quel pays accepterait que ses élus soient trainés dans la boue par journaux interposés par une famille d'étrangers ? Oui, la France, on le sait, nos dirigeants ont l'habitude de baisser la culotte devant les immigrés... Quel autre pays ?

Et c'est sans compter le fait que le père de famille compte attaquer la France et demander des dommages et intérêts, alors que nous avons déjà fourni à ces sangsues presque, tenez-vous bien, 600.000 euros d'aides en tout genre lorsqu'ils étaient sur le territoire national ! Sauf que là, et ils le savent, si la mère Dibrani arrive à nous pondre sa progéniture à l'hôpital de Pontarlier, comme elle le souhaite, c'est à vie que nous devront entretenir cette famille de profiteurs qui ne compte sur la France que pour vivre sans travailler. Le pays du bonheur ! Mais encore une fois, pour les immigrés...

Si les Dibrani arrivent à exécuter leur plan, nous devrons nous mobiliser afin de demander des comptes aux gauchistes (mais aussi aux escrocs de l'UMP, ne les oublions pas car ils sont également pleinement responsables de la situation à cause de leur rejet du résultat du référendum de 2005 et de leur vote du traité de Lisbonne à l'Assemblée en 2008) qui nous gouvernent. Les Français en ont marre de travailler pour subvenir aux besoin de fainéants bons à rien sauf à vivre de l'aide sociale ! Nous en avons également assez de cette politique du "toujours plus d'immigration" ! Il est temps d'en finir avec cet espace Schengen et il est également temps de rebâtir nos frontières ! Cette mascarade n'a que trop durée !

Propre du parasite : ne pas maîtriser la langue du pays d'accueil mais connaître les lois immigrationistes sur le bout des doigts !

Propre du parasite : ne pas maîtriser la langue du pays d'accueil mais connaître les lois immigrationistes sur le bout des doigts !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article