TRIBUNE LIBRE

Albi : la justice ne sera donc pas rendue...

5 Juillet 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Société

Nous avons appris hier l'assassinat d'une enseignante de 34 ans, poignardée dans sa classe, devant des enfants, par la mère d'une élève. Malgré l'horreur vécue par la famille de la victime ainsi que par ses jeunes élèves, l'affaire semble déjà être classée.

Albi : la justice ne sera donc pas rendue...

La meurtrière, Rachida, est internée à l'hôpital psychiatrique. Cette décision fait suite à une expertise conduite dans l'après-midi par deux praticiens, dont les conclusions préliminaires font état, au moment des faits, de "troubles psychiques ayant aboli son discernement au sens de l'article 122-1 du Code pénal". Alors qu'avant cela pouvait prendre plusieurs mois, Rachida s'est faite analyser en seulement un après-midi ! Elle a dû avoir droit à l'élite de la médecine psychiatrique Française pour que le diagnostic tombe aussi rapidement ! A moins qu'elle n'ait eu tout simplement droit à deux psychologues gauchistes amis du gouvernement à qui "on" aurait demandé de faire ce qu'il fallait pour classer ce cas au plus vite.

Nous apprenons, en lisant "Libération", qu'il n'y aurait eu aucune altercation préalable entre la maîtresse d'école et la tueuse mahométane et que cette dernière serait rentrée dans la classe et aurait poignardé la première "Comme ça, clac !" (sic). Si ce n'est pas de la préméditation, alors je ne sais pas ce que c'est. Mais alors comment une meurtrière qui a donc prémédité son geste peut-elle avoir "une perte de discernement" au moment de l'acte ? Vous me passerez l'expression, mais ça sent l'enfume !

Les habitants d'Albi ont également eu droit à la visite de Benoît Hamon qui a d’abord souligné l’enseignante «remarquable» qu’était l’institutrice poignardée. Mais il a surtout souligné la qualité du «projet éducatif mené par les enseignants, la mixité sociale et la réussite du dialogue dans ce quartier». Alors ça c'est bien les gauchistes ! Une femme se fait assassiner et ils trouvent encore le moyen de promouvoir leur "mixité sociale" tant aimée ! La famille de la victime doit être heureuse de savoir que Mamadou, Moktar et Fatima sont bien installés dans le quartier ! Il n'y a pas à dire : quelle réussite multiculturelle, ça crève les yeux !

Bref, la tueuse ayant été internée, elle ne sera donc pas jugée et la justice ne sera jamais rendue. Rien n'empêche que les Albigeois retrouvent cette criminelle dans la rue d'ici quelques temps. En attendant, Fabienne, victime du vivre-ensemble, laisse derrière elle un mari et deux enfants qui eux, ne reverront plus leur maman. C'est ça la justice Française ? Alors le temps est peut-être venu pour le peuple de la rendre lui-même !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article