TRIBUNE LIBRE

Si le ridicule tuait, la gauche serait décimée.

26 Juin 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Politique

En lisant la presse (la "bonne" comme la mauvaise) dernièrement, je suis tombé sur deux articles intéressants et qui, à plusieurs jours d'écart, avaient un point commun : ils mettaient en garde à ne pas faire le jeu du FN.

Si le ridicule tuait, la gauche serait décimée.

La première affaire concerne Michèle Sabban, vice-présidente socialiste de la région Ile-de-France, qui bénéficie depuis une dizaine d'année d'un logement social de 70m² dans le 13e arrondissement de Paris. Les médias se sont donc jetés sur cette affaire comme des mouches sur de... enfin vous voyez, et notre socialiste, qui est en charge de transmettre les dossiers de demande de logement social aux bailleurs franciliens, choquée que l'on puisse insinuer qu'elle a profité de sa position pour s'attribuer un appartement, a déclaré : "Avec de telles pratiques, l’audience de demain se retrouvera dans les urnes avec un Front national encore plus présent, encore plus puissant". Vous avouerez tout de même que celle-la, il fallait l'oser.

Venons en à la seconde affaire. Lors des débats à l'Assemblée, Laurent Wauquiez s'est attaqué à l'explosion de l'Aide Médical d’État (pour ceux qui ne connaîtraient pas, il s'agit d'un dispositif qui permet de soigner gratuitement les clandestins. Vous qui payez une mutuelle hors de prix, renseignez-vous sur l'AME, vous allez apprécier. Bref, refermons cette parenthèse). Il a également dénoncé le fait que des sites Internet s'étaient lancés dans le commerce de cartes d'AME et que les fraudes s'étaient multipliées. En réponse, Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, nous a fait un laïus sur "la défense des valeurs et la protection de ceux qui sont sur notre territoire". Bref, la France est au bord du gouffre mais il faut continuer de soigner les clandestins qui sont bien au courant qu'ici, c'est "open bar". Suite à cette altercation à l'Assemblée Nationale, nous avons eu droit à un communiqué del señor Valls, accusant l’UMP de "jeter les Français les uns contre les autres", qui disait la chose suivante : "Vous faites le jeu du FN !"

Ressortir l'argument de la montée du Front National pour tout et n'importe quoi est d'un ridicule... C'est vrai qu'en France, il n'y a pas de sujet plus inquiétant et préoccupant que le FN, pensez-vous... Les gauchistes sont tellement obnubilés par le parti patriote qu'ils en oublient que c'est grâce à 40 ans de politique laxiste, à laquelle ils ont participé, que le FN est là où il est aujourd'hui.

En résumé, pour les socialistes, dès que l'on dénonce une de leurs magouilles, dès que l'on critique leurs choix politiques ou leur manière de gouverner, etc... On fait le jeu du FN ! Marine Le Pen peut alors se frotter les mains car la meilleure publicité pour son parti est actuellement en place au gouvernement.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article