TRIBUNE LIBRE

Le BAC 2014 serait trop difficile.

21 Juin 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Société

En parcourant les nouvelles de Google ce matin, je suis tombé sur un article de "L'express" qui annonce, je cite, "qu'une pétition contre l'épreuve de mathématiques en filière scientifique, jugée trop difficile, a été lancée" et que "plus de 27 000 signatures ont été récoltées". Et si l'année prochaine nous demandions directement aux élèves sur quoi ils veulent être évalués ?

Le BAC 2014 serait trop difficile.

Après le BAC de Français où Victor Hugo et son poème Crépuscule en ont pris pour leur grade sur Twitter, attaqués par des étudiants en colère, voici venu le tour de l'épreuve de mathématique de la série Scientifique (S).

En effet, une polémique file sur le net à toute allure : l'épreuve de mathématique de Terminale S cette année aurait été une épreuve très difficile. Bon... Que les élèves se plaignent, c'est une chose... Mais que les professeurs s'y mettent aussi, là, on touche le fond. En effet, un professeur de Bordeaux a déclaré : "Avec mes trois collègues enseignants de maths de Terminale S, nous nous sommes retrouvés pour faire le sujet cet après-midi. Nous sommes horrifiés et unanimes : le sujet était TRES (TROP) difficile !".

Le BAC 2014 serait trop difficile.

Trop difficile. Ôtez-moi d'un doute : le baccalauréat série S n'est-il pas censé être le diplôme de secondaire le plus difficile à décrocher ? Rappelons que ce diplôme est censé ouvrir la voie vers certains métiers qui nécessitent une certaine intelligence et qu'il n'est pas à la portée de tout le monde.

Heureusement, certains professeurs sont là pour remettre les pendules à l'heure. Ainsi, Pierre Fleury, professeur de mathématiques dans l’académie d’Amiens affirme que "le sujet est tout a fait conforme au programme" même si "quelques éléments ont pu surprendre les élèves". Propos confirmés par l’association des professeurs de mathématiques, qui juge le sujet "équilibré".

Chaque année, le BAC est simplifié. Ben oui, il ne faudrait surtout pas frustrer les pauvres élèves ou les forcer à trop travailler au lycée ! Heureusement que ces élèves ne doivent pas passer le certificat d'étude de nos parents ou même de nos grand-parents, les pauvres, ils seraient perdus !

Voilà où on en arrive à force de tirer le niveau vers le bas. Mais pourquoi ce diplôme est-il devenu si simple ? A cause de l'égalité des chances. Chaque enfant doit pouvoir avoir le BAC. Mais pourquoi ? De mon temps, certains avait le BAC tandis que d'autres s'orientaient vers les filières professionnelles afin de décrocher leur CAP. Certains avaient la capacité intellectuelle de passer le Baccalauréat, d'autres ne l'avaient pas. En quoi est-ce un mal de l'admettre ? De tous temps, la société Française a eu besoin de ses manuels comme de ses intellectuels.

L’Éducation Nationale ne remplit plus son rôle d'instructeur. Aujourd'hui, une majorité des élèves de Terminale ne savent même pas écrire le Français. On n'apprend plus à réfléchir à ces jeunes. Là est le problème. Il y a quelque décennies, la personne qui obtenait le Baccalauréat était considéré comme étant intelligent et pouvait obtenir un très bon emploi mais aujourd'hui, c'est le commun des mortels qui peut l'obtenir sans même se donner trop de mal. Quel est l'intérêt d'obtenir ce diplôme aujourd'hui à part celui de pouvoir passer à des études supérieurs où les élèves, dans leur majorité, se prennent une claque lorsqu'ils découvrent le fossé de difficulté qu'il y a entre le lycée et la faculté ?

Est-ce en offrant un diplôme au rabais à des étudiants que l'on va former les élites de demain ? Est-ce rendre service aux étudiants de leur éviter toute frustration alors qu'ils découvriront forcément ce sentiment lors de leur arrivée sur le marché du travail ? Décidément, le Baccalauréat n'a pas fini de faire parler de lui.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article