TRIBUNE LIBRE

L'islam n'entrera pas dans nos crèches.

25 Juin 2014 , Rédigé par Jean Némarre Publié dans #Islamisation

L'affaire Baby-Loup a pris fin aujourd'hui. Après quatre années de combats judiciaires, la crèche, mais aussi la France, en sortent vainqueurs.

L'islam n'entrera pas dans nos crèches.

Pour ceux qui n'auraient pas suivi cette affaire, voici un petit résumé. En 2008, Fatima Afif, employée de la crèche Baby-Loup est licenciée pour faute grave aux motifs notamment qu'elle avait contrevenu aux dispositions du règlement intérieur de l'association en portant un voile islamique. Cette dernière, comme toute bonne musulmane, se sentant victime de discrimination, attaque la crèche aux Prud’hommes en 2009 en demandant 80.000€ (rien que ça...) et prend également contact avec la Halde (Haute Autorité de Lutte contre les Discrimination et pour l’Égalité) qui condamnera la crèche pour discrimination en 2010.

Mais, premier rebondissement : la Halde met en place une nouvelle présidente qui, souhaitant défendre la laïcité, demande à ce que le dossier soit réexaminé. Cette dernière témoignera en faveur de Baby-Loup lors de l'audience de 2010 où Fatima Afif sera déboutée, le juge ayant estimé qu'elle avait fait preuve "d'insubordination caractérisée et répétée".

L'affaire ne s'arrêtera pas là. La licenciée fera appel de la décision mais celle-ci sera confirmée par la Cour d'Appel de Versailles en 2011.

Second rebondissement : Fatima Afif décide alors d'aller devant la Cour de Cassation qui, en 2013, annule l'arrêt en appel qui confirmait le licenciement de l'employée.

Retour à la Cour d'Appel en 2013 et confirmation du licenciement de la salariée revenue voilée de son congé parental, qui redemande alors à nouveau à se pourvoir en Cassation.

L'affaire prend fin aujourd'hui. La Cour de Cassation a en effet confirmé le licenciement pour faute grave de Fatima Afif, ex-salariée de la crèche Baby-Loup, qui avait refusé d’ôter son voile sur son lieu de travail.

Nous ne pouvons que saluer la décision de la Cour de Cassation. Les femmes soldats de l'islam n'auront pas la possibilité d'endoctriner les enfants Français. Mais plus que cela, un verdict différent aurait ouvert la porte aux tenues islamiques dans l'entreprise ce qui, pour le moment, ne sera pas le cas.

En se servant de cette affaire, les musulmans croyaient avancer de nouveaux pions dans leur conquête de la France. Malheureusement pour eux, la défaite est cuisante. Vive la Laïcité et vive la France !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article